AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 All we have is now [ Terminé] [Hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 147
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 34
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la Galerie Wilde
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: All we have is now [ Terminé] [Hot]   27/11/2017, 22:25




All we have is now
Jason T. Wright & Rory O'Shea


Right action, right words.
Un livre entre les mains, Rory lisait le dernier roman à la monde. Il ne se rappelait plus trop pourquoi il était là ni même pourquoi son regard se posa sur la première de couverture d’un fameux Jason T… trucmuche. Impossible de se souvenir du nom de l’auteur. ce devait probablement être un nom d’emprunt alors pourquoi le retenir ? Rory n’avait aucune mémoire pour les noms de famille de toute façon. “La survie”. Voilà de quoi semblait être composé les pages de ce roman. Il soupira. Qu’est ce qu’il en savait l’auteur ce que pouvait être la dur réalité de la vie ? Encore un binoclard qui ne savait absolument pas de quoi il pouvait bien parler et qui avait lancé la machine à fric qu’était les livres. Néanmoins Rory avait lu -sans le savoir- tous les romans de l’écrivain Jason T. Wright. Le style était plaisant, l’écriture fluide, de quoi plaire à un homme qui n’avait pas envie de buter sur chaque mots. Ca lui plaisait beaucoup mais il n’allait sûrement pas l’avouer. Il en était à la soixantième page qu’il soupira. Du bruit. Des gloussements. Rory roula des yeux. C’était bien sa veine. Pas possible de lire tranquillement dans cette librairie. Reprenant sa lecture, il suivait tout en râlant dans sa barbe, les aventures du héro à la suite d’un naufrage sur une… Encore du bruit. Dans un grognement et d’un geste sec il tapa sur le présentoir, Rory s'avança au bout du rayon. L’intérieur du magasin était assez négligé et avec tout ce fouillis, il ne remarqua pas tout de suite l’homme qui s'avança vers lui. Soudain une voix s’éleva alors et des cris. En se penchant sur le côté, il remarqua une troupe, qui semblait chercher quelqu’un. “Il a disparu” “où est-il ?"... Un sourire se dessina sur le visage de Rory et sans gêne il détourna son regard vers un type qui venait tout juste d’arriver dans le rayon sur sa droite.

Encore des petites femmes aux foyers qui ont rien d’autres à foutre que de vouloir pécho leur charlatan d’auteur. Il secoua le livre qu’il tenait en haussant les épaules.

Une carrure bien plus fine que celle de Rory mais pourtant sa présence était plus impressionnante. Ses cheveux bruns, bien coiffés, et une mèche s’échappait sur son front. Bien habillé, propre sur lui, bien plus que Rory qui avait pourtant fait un petit effort en se levant et en enfilant une chemise. L’homme était très beau ; son visage était bien dessiné, sa mâchoire marquée, de longs cils noirs et des sourcils fournis, ainsi qu’un nez fin et des lèvres roses pâles. Rory le fixait. Levant le livre qu’il avait entre les mains il le secoua en l’air.

D’la merde qu’elles lisent ces quadra’. Un ramassis de conneries qui les fait mouiller parce que leur vie est nulle à chier, si vous voulez mon avis. Il marqua un temps. Pauvre type qui écrit cette daube ! Il devait pas se douter que les vieilles allaient lui coller au cul !

Rory haussa les épaules et reprit sur le ton de la confidence tout en posant de nouveau ses yeux sur le bouquin :

Puis bon… la survie. Lui il sait pas d’quoi il parle parce qu’c’est un p’tain de richou et elles… elles bah ça leur sort du quotidien quoi.



camo©015

......................................................................................................................................................

I CAN'T CONTROL
MY OWN ACTION
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 178
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 32
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde family


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   27/11/2017, 23:00

Le mois dernier, Jason avait publié son dernier roman, intitulé la côte des squelettes. L'idée de ce récit avait germé en lui pendant son séjour en Namibie, après qu'il eu quitté l'Italie et avant d'arriver à New York. Il avait comme à son habitude prit son temps pour le rédiger, puis se relire, puis se corriger de ci de la, de se réécrire … Pour arriver à ce roman, qu'aujourd'hui il dédicaçait.

Contrairement aux petites soirées mondaines plus ennuyeuses qu'autre chose, Jason aimait bien ce genre de programme. De pouvoir rencontrer son lectorat, même que dix secondes par personnes, ça lui plaisait beaucoup. Il n'y avait pas de penchant narcissique la dedans, un simple plaisir et en même temps curiosité de savoir qui ses romans pouvaient intéresser. Alors il se pliait au jeu des dédicaces avec entrain. Ce depuis ce début d'après midi. Il avait signé il ne savait plus combien de livres, rencontré il ne savait pas combien de personnes. Des fois aussi prit des photos qu'il acceptait avec plaisir – contrairement à son garde du corps assigné par sa maison d'édition pour la journée. Entre deux il buvait quelques gorgées d'eau, et n'avait pas non plus trop le temps de répondre à ses messages, nombreux, sur son portable. Il aurait bien pu faire sa diva, mais ce n'était pas son genre. Cependant, pardon mais au bout de plusieurs heures à ne faire que la même signature, encore et encore, à écrire des petits mots à chacun, à rester immobile sur la même chaise … Il lui fallait une pause. C'était pas humain, et lui ne pouvait pas rester assis comme ça éternellement.

Tel un ninja, il guetta le moment propice pour fuir. Non pas qu'il n'en n'avait pas le droit. Mais après avoir bien entendu, signé un livre, Jay finit par profiter d'un petit blocage dans la file pour s'éclipser, utilisant son garde du corps baraqué comme moyen de disparaître discrètement. Faut bien que ça serve à quelque chose tant de muscles non ? Et peu après avoir habilement quitté son poste, il ne tarda pas à entendre les protestation des personnes suivantes, de loin cette fois. Désolé mesdames, mais il devait faire un petit break la. Pas long. Ce pourquoi il resta simplement dans la librairie. Qui irait le chercher la ? Savourant le plaisir simple d'être debout, il étira brièvement son dos avant de s'engouffrer dans une allée. Jason tomba dans le rayon face à un homme qui tenait dans ses mains un livre. L'africain ne se serait pas arrêté sur ce qu'il avait en main si l'inconnu ne lui avait pas adressé la parole. A l'entendre, il en avait gros sur la patate on dirait ! Par rapport au groupe de femmes qu'il avait quitté tout à l'heure histoire de souffler un peu. Il ne tiqua pas spécialement sur sa façon de parler ou autre, mais ses yeux se posèrent sur le livre qu'il secouait alors. Et pas n'importe quel livre. Son roman ! Il laissa un léger sourire étirer ses lèvres. En voilà une drôle de situation ! Et plutôt cocasse si vous voulez son avis. Mais loin de lui l'idée ou même l'envie de se braquer, ou même de se vexer, il répondit par un simple :

- Ah bon ?


Un brin intéressé. Et il ne fut pas déçu par ce que l'homme avait à lui raconter ! De la merde ! Ah bah oui au moins c'était dit, comme ça pas de quiproquo. Des conneries qui font mouiller ? Oh et bien, ravi de savoir que de parler de cannibalisme pouvait faire mouiller, c'était cool. Mais peut être qu'il n'en n'était pas arrivé à ce passage, s'il n'avait que lu le résumé ou les deux premières pages. Non mais bref, qu'il continue ! C'était drôle. Oui, de se faire traiter de pauvre type.

- A mon avis, il devait peut être espérer des plus jeunes que ça tant qu'à faire.


Dit-il légèrement, réellement amusé par le franc parler de cet homme. En toute franchise, non, à ses débuts, il ne pensait même pas que quelqu'un lirait ses récits. Ni même que quelqu'un se déplacerait pour une signature. Mais à présent, c'est sûr qu'il préférait se rincer discrètement les yeux sur des femmes ou des hommes plus de son âge que des cougar. Enfin elles et ils faisaient tous partie de son lectorat, alors à partir de la, il leur en était tous reconnaissants. A nouveau, il s'amusa de tout ce venin que déversait cet homme sur sa propre personne, totalement inconscient semble t-il, de qui il avait en face de lui. Faites qu'il ne regarde pas de suite la couverture intérieure arrière du livre, parce qu'il y avait son portrait … Non mais ce ne serait pas drôle, parce que, vraiment, c'était quelque chose ça. Et donc à présent, il était un p'tit riche qui ne savait pas ce qu'était la survie. Vu ce qu'il décrit dans son roman, il en était bien heureux tiens ! Mais il se tut. Jason se força à garder un air le plus neutre possible, si ce n'est un brin intéressé et amusé de tout ce qu'il racontait.

- Pour sûr qu'il a dû regarder deux ou trois émissions de Man VS Wild, et s'est dit que ça y est il est devenu un as de la survie et savait tout ce qu'il y a à savoir. Quelque chose comme ça.


Pour la petite histoire c'était faux. Il avait bien sûr regardé une ou deux fois cette émission, mais sans plus.

- Mais il vous a fait quoi ce gars la pour que vous le détestiez autant ce …


Dans une petite comédie, il fit mine de ne pas savoir son propre nom et se rapprocha de l'inconnu pour regarder le nom présent sur la couverture. Comme à chaque fois, petite fierté au passage. Mine de rien, ça lui faisait toujours un quelque chose de voir ça. Même entre les mains de quelqu'un qui ne fait visiblement pas partie de ses fans.

- Jason T. Wright. Il vous a piqué une quadra ?


Lui demanda Jason en relevant les yeux vers ceux gris-bleu de l'homme, un peu plus petit que lui visiblement.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 147
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 34
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la Galerie Wilde
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   28/11/2017, 19:30




All we have is now
Jason T. Wright & Rory O'Shea


Right action, right words.

Il était tellement concentré sur sa propre haine envers les écrivains qu’il n’avait rien remarqué de son petit manège. Rory n’avait jamais apprécié les gens qu’il jugeait à trop bavarder pour dire des bêtises. Il ne savait pas que le type en face de lui était en pleine manipulation grossière et il tomba dans le panneau. Pour être plus exacte, il sauta à pieds joints dans le panneau. Sa phrase le fit sourire instantanément. Un sourire lumineux et communicatif… Intéressant ce type.  

Ce n’est plus la cerise sur le McDo mais le clafoutis entier avec la chantilly si ce type voulait des gonzesses plus jeune.  

Rory écarquilla les yeux, étirant un large sourire. Oui encore un con qui regarde la télévision. Lui s’en était coupé depuis bien longtemps et par conséquent il ne comprenait pas toutes les références qu’il avait pu entendre mais il trouvait que c’était pour le mieux. Déjà parce qu’il n’avait pas les moyens de s’en payer une et sa télé à lui c’était le bar en bas de chez lui.

Exactement ce man vs truc dont vous parlez c’est probablement sa source d’information. Un machin déjà mâchouillé qu’il a gerbé sur des pages pour faire du fric. Mais vous vous z’êtes pas con ! Z’avez bien vu qu’il est une machine à pognon. On dirait un mauvais polar de jeunette ce roman.

Interloqué, il ne répondit rien, puisqu’il ne s’agissait pas d’une question… Il croyait. Il fallait dire que les pensées de Rory étaient totalement décousu. Le jeune barbu se mit à rire dans un souffle. Lui avec une quadra ? Jamais de la vie. Il n’avait même pas cet âge là alors coucher avec une femme plus vieille, très peu pour lui. Toutes les relations qu’il avait eu c’était du cent pour cent jeune pas comme ces femmes aux foyers qui étaient des parodies d’elles mêmes. Rory se reprit :

Super, répondit-il avec entrain en roulant des yeux. Vous me prenez pour un vieux. J’ai à peine trente ans et vous m’en mettez dix dans la face. Ça mérite une excuse devant une bière ça !

Il lui tapa l’épaule comme un bon copain. C’était une vraie proposition. Aller boire un verre entre potes, des potes qui ne se connaissaient que depuis une minute tout au plus. Un sourire insolent sur les lèvres de l’expatrié comme si il voulait lui faire lire ses pensées.
Rory ferma sèchement le livre sans quitter des yeux le jeune homme. Il lâcha dans un bruit sec le livre sur une pile au hasard. Un acte de rébellion, peut-être mineur, mais ô combien jouissif.

Chui Rory. Bon ? On va se la boire cette bière ? On va pas rester à se coltiner les mochetés, hm ?


camo©015

......................................................................................................................................................

I CAN'T CONTROL
MY OWN ACTION
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 178
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 32
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde family


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   28/11/2017, 20:36

Ah, merde ! Comment avait fait Rory pour avoir le secret de sa réussite ? Il espérait bien qu'il n'aille pas dire à tous que Jason Wright vomissait sur ses pages et les refermaient pour en faire un bouquin à peine vendable ! Et le tout pour du fric en plus ! Quel être abjecte ce mec ! Qu'on lui crache à la gueule ! A cette machine à pognon comme il disait. Oui … bon, pour ce dernier point, Jason ne pouvait pas entièrement lui donner tort. Ok, il ne gagnait pas autant qu'un Stephen King par exemple, mais ça lui permettait de vivre sa vie comme bon lui semblait. Et ça continuait dans les compliments. Un mauvais polar de jeunette. Et bien, voilà qui était sympa tout ça … A cela, Jason se contenta de dire :

- C'est vrai que c'est dingue de pouvoir se ramasser autant d'argent juste en écrivant.


Oui, juste en écrivant. Juste en passant des nuits et des nuits blanches, entières à s'arracher des fois les cheveux, à aller chercher au fond de ses tripes et de sa tête tout ce qu'il voulait exprimer, l'histoire qu'il voulait raconter, les questions et réflexions qu'il voulait amener le lecteur à avoir. Juste pour travailler sur un pauvre roman pendant des fois une année entière, à en oublier de dormir, de manger, de donner des signes de vie à ses proches. Oui, juste pour ça. Oh non, mais par contre Rory avait mal interprété ses paroles. Bien que Jason sourit franchement à sa proposition de bière.

- J'ai dû mal exprimer ma pensée : disons que je vous voyais dans ce cas la dans le rôle du petit jeune qui se paye une quadra. Ou que la quadra paye d'une façon ou d'une autre …


Petite mimique pour dire que lui même trouvait cette idée un peu répugnante. Parce qu'il s'imaginait de suite la vieille trop friquée, trop tirée. Dans tous les sens du terme. Bon peut importe, parce qu'il était plutôt chaud pour aller se faire une bière avec ce type qui avait en très peu de temps craché beaucoup sur son travail, et sa personne au passage. Après avoir peut être clarifié la situation. Les yeux de Jason se posèrent sur le livre, son roman, que l'homme venait de fermer sèchement avant de le balancer sans plus de procès sur la première pile qui venait. La mauvaise bien entendu. Quel manque de respect … Mais était-il à ça près après tout ce qu'il avait entendu ? Il regarda à nouveau l'inconnu, qui cette fois, se présenta à lui. Rory. Jason eu un léger rire en l'entendant réitérer sa proposition de se boire une bière, pour planter les … mochetés qui étaient la. Bon, il était temps.

- Ah, pas que je n'aimerais pas, mais ces mochetés, elles ont des exemplaires à faire dédicacer pour encore bien deux heures.


Il n'eut pas le temps d'aller plus loin dans son explication, puisqu'il entendit des pas, plus lourds approcher de lui dans son dos. Jason jeta un bref regard, sans même voir derrière lui, devinant sans peine qu'il s'agissait de son garde du corps.

- Mr. Wright ? Tout le monde se demande ou vous êtes passé.


- C'est ce que j'ai cru comprendre. J'arrive de suite.


Jason regarda ensuite Rory, qu'il gratifia d'un léger sourire. Un brin insolent mais nettement amusé, dévoilant ses dents blanches, laissant les informations remonter jusqu'au cerveau de Rory, espérant qu'il ait à présent compris à qui il parlait depuis le début. Il écarta les bras, alors qu'il commençait à marcher à reculons.

- Bon, ce n'est pas tout mais j'ai de la gerbe à signer à des quadra en manque d'aventure. Oh, et si vous êtes toujours partant pour cette bière, d'ici deux heures j'ai normalement terminé. Je ne manquerais pour rien au monde une bière avec mon critique le plus fervent.


Lui fit-il avec un clin d'oeil, avant de, cette fois, se retourner complètement. Il repartit, son garde du corps sur les talons. Celui-ci jeta un bref coup d'oeil à Rory avant de suivre l'auteur. Auteur qui retourna bien sagement à son poste, sous les exclamations de joie de son lectorat. Bon, les exclamations, elles venaient sans le moindre doute possible des femmes. Des plus jeunes et des plus âgées. Les hommes présents ( pour se faire dédicacer un livre, pas ceux qui accompagnaient ) étaient plus sages. Enfin, merci Rory pour avoir comme dans sa tête, illuminé les quadra présentes dans la file. Et, forcément, à présent, quand c'était l'une d'elles qui passait, il repensait à lui. A ses mots. J'vous jure …

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 147
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 34
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la Galerie Wilde
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   29/11/2017, 15:04




All we have is now
Jason T. Wright & Rory O'Shea


Right action, right words.
Rory avait fumé avant d’entrer dans la librairie. Il détestait le goût amer qu’elle laissait dans sa bouche. Ce qu’il aimait, c’était de sentir la fumée remplir ses poumons et lui couper la respiration. Alors, à cette douce pensée de brûlure, il avait envie de sortir et de s’en griller une. Rory savait que tout ce qu’il faisait n’était pas bien - voire complètement malsain - mais il ne pensait qu’à s’amuser, à dire ses pensées comme elles venaient. Ils se sentaient invincibles avec l’alcool et ne pouvait plus se passer du plaisir que l’adrénaline et le pouvoir que cela lui procurait. A chaque mot, son égo se gonflait et cette soif sans limite de pousser le vice plus loin encore. Bien qu’installé dans un autre pays, à la recherche de son ex-femme, il était tombé dans l’alcool, les clopes. Le monde n’était pas censé tourner ainsi ? Il était seul, seul face à ses problèmes. Doué pour faire du mal, humilier les autres sans aucune raison, causer des problèmes, Rory n’avait finalement aucun ami. Tout comme son père, il était devenu le pire des connards. Mais il s’en fichait, il ne ressentait plus rien. Il n’y avait plus rien à quoi se raccrocher. Peut-être ce livre ? Peut-être ce type ? Peut-être pas. Plus rien n’avait d’importance.
Rory avait déversé sa haine, sans aucune raison, à un parfait inconnu. Il était sympa ce type.

Il se mit à sourire sans vraiment comprendre ce que pouvait bien signifier sa phrase sur les mochetés et le devoir de dédicacer ses bouquins. Soudain tout s’éclaira et les sourcils de Rory se haussèrent tandis que son visage se décomposait dans un sourire mal à l’aise. Il avait bien compris ? Ce type c’était le… ? L’armoire à glace qui dévisagea Rory lui confirma cette théorie. Bordel !
L’homme avec les cheveux bien coiffé était Jason T. Wright, l’auteur du livre sur lequel Rory avait craché. Rory étira son sourire et deux fossettes se dessinèrent sur ses joues. Se doutant que cela ne pouvait être vrai il rigola et ajouta d’un ton amusé :

Tu te fous de ma gueule ?

Ni une ni deux l’homme était déjà partit en direction de ses fans et le coup de grâce l’acheva. Le cri des fans qui hurlèrent en voyant l’homme s’avancer vers elles. Le ciel tomba sur la tête de Rory. Se mettant à rire, un rire franc, il se passa une main sur le front. Il y avait quelque chose de mystérieux chez ce type, comme s’il cachait quelque chose et notamment son identité. Il pouvait le sentir même à l’autre bout de la librairie et il avait envie d’en savoir davantage sur ce gars qui se la jouait sympa. D’une voix un peu plus forte, Rory cria :

Je t’attends dehors, alors !

Il se racla la gorge comme pour se demander pourquoi il avait fait ça. C’était idiot. Sans attendre il tourna les talons et se dirigea vers la sortie pour se griller une clope. Il avait deux heures à tuer alors autant aller se tuer à petit feu. Tout en sortant son paquet de clope et sa flasque il poussa la porte du magasin et se mit face à la vitrine. La flamme de son briquet scintilla dans l’ombre de la boutique. Il tira sur sa clope et, d’une voix rauque et il souffla :

Il m’a bien eu, le con.

Il n’en revenait pas. Rory secoua la tête et porta de nouveau la cigarette à ses lèvres. La fumée envahissait l’air frais. La cendre rougeoyante émit un dernier crépitement dans la rue silencieuse quand qu’il ne tire une petite gorgée de sa flasque. Il l’avait eu ! Il l’avait eu ! Rory ricana. Il avait hâte de retrouver ce type qui s’était joué de lui à la perfection !



camo©015

......................................................................................................................................................

I CAN'T CONTROL
MY OWN ACTION
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 178
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 32
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde family


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   29/11/2017, 17:05

La tête que fit Rory quand dans sa tête le chemin se fit était magique ! Rien que pour ça, il devrait recommencer ce genre de trucs plus souvent ! S'il est dans un bon jour, et pas non plus tout le temps. S'en prendre pour son grade de la sorte tous les jours … non, ça ira. Alors forcément, c'est de bien bonne humeur qu'il avait regagné son poste, prêt à signer pour deux heures encore. La voix de Rory lui avait parvenu clairement, l'entendant lui confirmer qu'il l'attendait dehors dans ce cas. Quelques personnes s'étaient tournées vers lui, se demandant à qui il pouvait bien causer, Jason n'ayant pas répondu. Mais c'était noté alors, et confirmé. Peut être qu'après tout ça, après que l'auteur se soit foutu de sa gueule comme ça il n'aurait plus eu envie. Mais c'était cool si c'était ok. Donc, il retourna à ses dédicaces.

A force, c'est long et monotone. Les premières heures passent, coupées des fois de brèves pauses, mais la dernière … Elle était pénible. Pour un type qui comme lui avait du mal à tenir en place à faire un truc répétitif, à ne pas bouger … C'était long. Mais si ce n'était que ça, il pouvait bien prendre sur lui un peu pour remercier ses lecteurs. C'est la moindre des choses, pas vrai ? N'ayant pas à faire un truc qui lui demandait grande réflexion, à part quand une personne lui disait un prénom bien étrange à écrire, de temps à autre ses pensées allaient vers ce Rory. Vers ses mots. Ses critiques, franches et sans hésitations ne l'avaient pas spécialement atteint. Du fait qu'elles n'étaient pas constructives, il savait qu'il n'allait pas se repasser ses mots pendant des jours. De toute façon, jamais Rory n'aurait pu penser qu'il parlait à l'auteur du livre qu'il dénigrait, pourquoi s'embêter à faire quelque chose de constructif? C'était son avis, simple et tranché. Et pour lui, ce dernier roman qu'il dédicaçait sans arrêt, n'était que de la merde. Avec un peu de vomi aussi. Qu'est ce qu'on est glamour en effet. Quelque chose lui disait que leur bière plus tard allait être plutôt drôle.

Les dernières personnes finirent par passer, et Jason avait du coup largement débordé sur les horaires prévues. Pour les horaires officielles, du moment ou il avait quitté Rory, il lui restait en vrai une heure et demi. Mais il savait maintenant que jamais ça ne terminait à l'heure, et du coup, comptait toujours une bonne demi heure en plus. La, il aurait dû compter trois quart d'heure. Mais ça y est, c'était fait. La dernière personne repartait avec son livre dédicacé et Jason était libre. D'abord il avait salué et remercier les organisateurs, discuté brièvement avec eux. Accepté aussi de leur dédicacer quelques romans et prendre une photo. Il avait salué son garde du corps, avant de récupérer son manteau et passer son écharpe négligemment autour du cou. La seulement, il sorti de la librairie, retrouvant l'air frais, froid, de la ville. Il n'eut pas bien loin à chercher pour trouver Rory, le voyant devant la vitrine. Jason se rapprocha de lui, lançant un léger :

- Une petite dizaine de numéros glissés en douce. Plutôt pas mal non ? Et pas que de la part de quadra j'ajouterais.


Une bonne moyenne! La toute première fois qu'il avait capté ça, qu'on lui avait donné un numéro, ça l'avait un peu mis mal à l'aise. Maintenant il s'en amusait plus qu'autre chose quand ça arrivait, mais bien sûr, n'appelait jamais.

- Toujours partant pour cette bière ?


Lui demanda t-il avec un petit signe du menton, un sourire au coin des lèvres.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 147
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 34
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la Galerie Wilde
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   30/11/2017, 17:04




All we have is now
Jason T. Wright & Rory O'Shea


Right action, right words.
Pendant les heures qui suivirent, le coup de blues le gagna progressivement. Le lever aux aurores, la fatigue de la journée, l’absence de Viviane et de son fils et toute sa vie qui l’épuisait. Maintenant il ne pensait plus qu’à ça. Sa famille lui manquait surtout quand il avait un coup de blues et sa mère encore plus… Ca faisait un peu plus d’un an qu’elle l’avait quitté, il avait toujours l’impression que c’était hier. Il aurait bien envoyé un texto à son parrain mais il se ravisa en sentant sa flasque entre ses doigts. C’était tout le problème avec son parrain - Luke : quand il était là il ne le supportait pas mais quand il était absent, ça devenait vite moins drôle. Et il avait envie qu’il soit là pour pouvoir le l’embêter encore et encore. Une clope, puis une deuxième, trois, quatre oh et puis peut-être presque tout le paquet quand il retrouva la grand brun sous sa veste plus cher que le loyer de Rory s’éloignant des groupies qui se seraient bien portées volontaires pour lui faire passer le temps. Mais il n semblait avoir d’yeux que pour la soirée entre mecs et c’est aussi pour ça que Rory sembla l’apprécier un peu plus. Un grand sourire s’étira sur son visage.

Hmm, du coup t’es aussi “petite jeunette ?” Un genre de pédobear ? dit-il en souriant de toutes ses dents.

Booh ce type n’était plus à un taquinerie près, non ? Rory l’avait tellement critiqué qu’une de plus ou de moins ça n’allait pas changer grand chose. Pour l’amuser, il pencha la tête sur le côté en prenant un air de chien battu, ou de petit garçon très chagriné comme quand il faisait une blague à sa mère.

Vous allez m’emmener boire une bière, Msieur ? Même si je suis pas votre plus grande fan ? ricana-t-il. Je suis une femme bien trop vieille pour être chez les jeunettes mais trop jeune pour être chez les vieilles.

Il hocha la tête à la mention de la bière. Rory n’était jamais contre une bière. Le problème avec les bonnes bières c’était que c’était difficile d’en boire qu’une seule.

Cette bière ? Une seule, seulement ? C’est si triste ! Il se mit en route vers le bar. Vous, les écrivains, v’savez pas vous amusez ! Bordel !! Une bière mais c’est juste l’apéritif ! On passe au whisky juste après !

Ni une ni deux il s’enfila une grosse gorgée de sa flasque avant de s’allumer une énième clope. La soirée commençait bien. Très bien même. Luke serait fier de lui ! Ou pas. A peine avaient-ils traversé la rue il poussa la porte du bar le plus proche et alla directement s’affaler sur le comptoir. Soupirant il leva une main en l’air pour faire signe au barman.

On va commencer léger. Deux bières, deux shots de vodka et deux verres de Whisky sans glace. C’ma tournée.

Il posa ses yeux sur le fameux Jason. Il voulait le mettre au défi. Tester les limites c’était son plus grand jeu. Ca l’amusait tellement. Et ce petit écrivain allait passer à la casserole.


camo©015

......................................................................................................................................................

I CAN'T CONTROL
MY OWN ACTION
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 178
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 32
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde family


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   30/11/2017, 20:16

Jason sourit, amusé par sa réplique et les mots utilisés. Ravi que Rory ne se soit pas défilé ou qu'il change de comportement après avoir apprit qui il était. Cool. D'ailleurs pour votre information, les trop jeunes ( à peine majeur on entends, autour de la vingtaine ) c'était pas son truc. Il avait voulu essayer une fois, mais vu la tournure que ça avait prit, ça l'avait fait chier et il s'était dit que non, pas pour lui. A nouveau, il sourit d'amusement au cinéma de son non fan, qui lui fit un petit numéro toujours sur ce délire de jeunes et de vieilles.

- Allez gente dame, je suis certain que vous ferez très bien l'affaire !


S'en amusa t-il. Et non, pas forcément une bière hein ! A voir comment allait se dérouler la soirée … Ou non. Lui emboîtant le pas, Jason le regarda avec un peu d'étonnement dans le regard quand il lui parla de passer ensuite au whisky juste ensuite. Et après ce sera quoi ?

- « Vous les écrivains » hein ? J'imagine que tu as dû en rencontrer un tas pour faire de mon cas une généralité.

Ça n'était pas dit sur un ton méchant ou autre. A nouveau, juste léger.

- Fallait le dire si tu voulais picoler juste ici.


Remarqua t-il après avoir vu Rory se prendre une grande rasade d'une flasque. Drôle de gus ! Enfin à voir pour toute cette histoire de picoler. Il n'avait pas spécialement prévu de se bourrer la gueule ou autre ce soir même. Et encore, ils n'étaient même pas le soir ! Et pourtant, il entra avec Rory dans le premier bar venu sans broncher. Posé au bar aux cotés de son nouvel ami, si on peut l'appeler ainsi, il l'entendit passer commande. Hé ! Il croyait que le whisky c'était après la bière ? Techniquement il avait bel et bien commandé ça après la bière mais bon. Soit ! Pendant que le barman commença à préparer tout ça, Jason avait tourné la tête vers Rory, croisant son regard.

- Quelle es la finalité de ta démarche ? Essayer de me soûler ?

Si c'était ça, il n'aura pas un mal de fou. Comme beaucoup, il buvait une bière de temps à autre, allait à des soirées et faisait la fête, mais ne buvait pas non plus souvent au point d'avoir une résistance de malade.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 147
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 34
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la Galerie Wilde
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   1/12/2017, 20:27




All we have is now
Jason T. Wright & Rory O'Shea


Right action, right words.
Accoudé au comptoir, les deux doigts sur la tempe, Rory l’observa longuement, un mince sourire aux lèvres. Il était peut être alcoolique mais pas totalement idiot. Non il n’allait pas le saouler. Il n’était pas ce genre de gars qui forçait à boire pour se sentir moins seul. Pour lui l’alcool était un remède, un moyen d’évacuer le stress, d’échapper à la réalité bien trop pesante. Forcer quelqu’un c’était idiot mais il est vrai que peut être boire un shot ferait dégager le balais que ce petit Jason semblait avoir bien profond. A cette idée Rory ricana. Quoique non… il n’était pas partisan de changer quelqu’un. D’une main presque experte et sans regarder le barman il tendit quelques billets pour payer les consommations. Il l’avait dit c’était sa tournée et si Jason ne voulait pas boire alors Rory le ferait. Il avait bien trop l’habitude de le faire par conséquent pour qu’il soit complètement saoul il lui fait une bonne dose.

Oh non. Ce n’est pas mon genre. Il prit les verres que le barman déposa à côté d’eux. Il en déposa un devant Jason. Bois ce que tu veux, je terminerais le reste. Si tu préfères un truc sans alcool y a pas d’problème. Je force personne moi.

Rory pouvait comprendre que la boisson, ce n’était pas le truc de tout le monde. Pour certain c’était la drogue, d’autres le sport et pour certain le scrapbooking. Prenant le shot de vodka il l’avala d’une traite. Il le fit claquer sur le bois en ricanant.

Ahhh ça fait du bien par là ou ça passe. Soupira-t-il en observant Jason. Bon… Tu comptais finir la soirée où alors ? J’ai biiiien des idées mais je pense que t’es pas encore prêt à les entendre.

Rory ricana tout en gardant son regard ancré dans celui de Jason. Oh ça oui il avait quelques idées sur la possibilité de finir la soirée en tête à tête. Il avait peut être lui aussi une idée ? Rory le regarda de haut en bas pour mieux voir son corps. Musclé, plutôt mignon. Dommage qu’il ait critiqué ses livres. Il porta la bière à ses lèvres, buvant une gorgée.

Du coup moi je suis libre toute la soirée si tu veux…

Il lui fit un commun d’œil. A partir de maintenant il n’allait pas passer par quatre Chemins. Sous entendu assez clair non ? Peut être pas en tout cas Rory se pensait clair et précis sur ce qu’il attendait de la nuit. Il n’avait pas invité Jason pour ça à la base mais bon maintenant qu’il y pensait...pourquoi pas ? Il prit une grosse gorgée cette fois ci.

Enfin bon je voudrais pas t’empêcher d’écrire un autre grand roman, hm ? A moins que je puisse t’aider d’une quelconque manière. Ricana-t-il.


camo©015

......................................................................................................................................................

I CAN'T CONTROL
MY OWN ACTION
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 178
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 32
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde family


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   13/12/2017, 20:53

Ouais cool, à choisir quand même il préférait finir la soirée sobre. Boire oui, pas de souci, mais pas au point d'ensuite oublier tout ce qu'il aurait pu faire par la suite. Prenant son verre entre ses doigts, il regarda Rory se descendre le sien un sourcil amusé relevé. Vu comment il se l'était vidé, il pensait bien qu'il n'aurait aucun mal à finir ce que Jason ne boirait pas.

- Ah oui ? Dis toujours pour voir !


Répondit-il sans détourner le regard. Instinctivement, il eu comme une idée de ce que Rory insinuait par la, mais ce serait un peu gros. Quoique … vu le regard que venait de lui lancer son camarade de beuverie, ses doutes se dissipèrent très rapidement, avant de finalement disparaître à la phrase suivante de Rory, ponctuée d'un clin d'oeil. Oui, c'était sans nul doute un simple rentre dedans.

- Intéressant …


Fit-il en faisant tourner sans trop y penser l'alcool dans son verre, d'un geste distrait. Ce n'est pas comme si Rory était un homme repoussant. Ok, il avait critiqué ses romans, mais il avait totalement le droit de ne pas aimer ce qu'il faisait. Et ce n'est pas comme si Jason allait être vexé comme un pou pour une ou deux critiques du genre. En plus de dix ans de carrière il avait eu le temps d'apprendre à ne pas prendre tout ça trop à cœur, pour son propre bien. Parlant de bien, Rory était aussi bel et bien à son goût. La trentaine donc, environ de son âge, normalement à cet âge la on sait ce qu'on veut. Physiquement, il était pas trop mal. Il avait son genre à lui, mais ça avait son charme. A voir si l'haleine qu'il se traînait sans nul doute n'allait pas le bloquer totalement. Au pire … Enfin, Jason vida d'un trait son verre de vodka, laissant une brève exclamation lui échapper après ce. Ce fut son tour de ricaner légèrement à ce que Rory lui dit.

- Oh oui tu peux m'aider : j'aime à écrire sur les corps nu de mes amants.


Ce n'était bien sûr qu'une grosse vanne, mais ce que ça sous entendait largement n'en n'était pas une. Il prit un autre verre, se tournant un peu plus vers Rory, pour aller planter son regard dans le sien.

- Et après une journée à flatter mon égo démesuré au milieu de quadra sur le déclin, je suis généralement très, très inspiré.


La encore, son égo n'était pas démesuré. Comme tout à chacun, il avait le sien, mais il espérait qu'il ne lui ai pas gonflé la tête au point de ne plus passer les portes... Il espérait juste que le gros sous entendu qu'il lui laissait entendre était assez clair.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 147
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 34
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la Galerie Wilde
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   13/12/2017, 22:03




All we have is now
Jason T. Wright & Rory O'Shea


Right action, right words.
Sa voix était, tendre et il le regardait, lui faisant ressentir une chaleur qu’il dégageait. Et il réalisa que d’une certaine manière ce type avait beaucoup de charme. Pas que du charisme. Du charme, quelque chose en lui, inexplicable qui donna à Rory l’envie de le connaître mieux que ses autres plans d’un soir. En l’espace de seulement quelques heures il ressentait pour lui plus de choses que pour n’importe quel autre coup aléatoire. Son corps entier picotait, il avait la chair de poule. Jason ne buvait pas ou peu semblait-il. Il réfléchit en se demandant s’il avait ds amis qui ne buvaient pas. Rory ne considérait pas Jason comme un ami mais une simple connaissance et par conséquent il fit le tri. Il n’arriva pas à trouver un seul nom, tout simplement parce qu’il avait déjà trop bu. Il saisit alors la main de Jason à travers le comptoir. Etant un garçon très tactile il voulait toujours un contact. Peut-être parce qu’il se sentait seul. A sa réponse il n’étira qu’un large sourire dévoilant ses canines. Intéressant oui. La soirée promettait d’être intéressante. Il resta un peu bête à essayer de comprendre la dernière tournure des événements. Il avait toujours eu un bon gaydar. Et même si ça ne marchait pas ou qu’il tombait sur un hétéro il tentait l’expérience. C’est ainsi qu’il avait toujours été capable de trouver le mec d’une nuit. Rory n’avait aucun mal à trouver des partenaires volontaires. Il n’était pas laid et il était vraisemblablement facile. Alors pourquoi ne pas s’amuser ?
Jason voulait jouer ? Ils pouvaient être à deux à jouer à ce jeu-là. Il posa son coude sur le comptoir et croisa les bras puis Rory leva son deuxième verre.

C’est la cerise sur le McDo, souffla-t-il en étirant un sourire et ajouta une pointe de malice.  Je bois à ça, alors.

Il poussa le deuxième verre vers Jason. Boire pour mieux se détendre. La soirée n’en sera que plus sympathique. A sa dernière phrase, Rory se pencha en avant et s’approcha de son oreille. Son odeur chaude et douce, il avait envie de presser ses lèvres contre les siennes mais il était temps de jouer un peu. Son souffle sur son oreille, il déposa un rapide baiser sur sa tempe et il soupira un petit :

Prouve le.

Se redressant sur le tabouret O’Shea ricanait sans le quitter des yeux. Il en voulait de l’inspiration ? Rory allait lui en donner sous les draps si c’est ce que l’auteur voulait. Ok il l’avait bien critiqué, voire même insulté mais ça n’excluait pas une partie de jambe en l’air non ? D’un geste sec il enfila son verre d’une traite sans avoir le temps de dire “ouf”. Jason était sexy, vraiment sexy mais il semblait également intéressant et gentil. Il était un grand auteur (on aime ou on aime pas). Le gars paraissait parfait. Il l’observa longuement avant de secouer la tête.

Il faut des gens comme moi pour te donner envie de te surpasser.  


camo©015

......................................................................................................................................................

I CAN'T CONTROL
MY OWN ACTION
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 178
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 32
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde family


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   15/12/2017, 16:30

La main de Rory qui alla trouver celle de Jason fit passer comme un léger courant électrique dans son bras, quelque chose de très agréable a ressentir, n'en doutez pas un instant. Au moins ce point était réglé. Vous savez des fois on se met petit a petit à désirer quelqu'un mais quand ça y est, on se touche, rien ne se passe. Ca ne l'a jamais empêché de conclure malgré tout mais s'il y avait ce "courant" qui passait, alors il était ravi. Fallait il encore arriver jusque la c'est vrai aussi. Il laissa un léger sourire étendre ses lèvres a sa drôle d'expression alors qu'il prit ça comme excuse pour se vider un nouveau verre et en pousser un vers Jason. Il prit entre ses doigts ce dernier avant de voir Rory se rapprocher de son visage. Bien qu'ayant une bonne vue, de le voir se rapprocher ainsi lui permit d'apercevoir plus en détail les traits de son visage, bien que ce dernier alla se rapprocher de son oreille. Et légèrement, son corps se tendit d'anticipation, a sentir ainsi son souffle sur sa peau, la chaleur qui émanait de son corps soudainement plus proche du sien et finalement ses lèvres se poser sur sa tempe.  Tout ceci était fortement intéressant et promettait une suite plutôt plaisante  .... le prouver ? Jason rouvrit ses yeux qu'il n'avait pas souvenir d'avoir fermé pour aller planter son regard dans le sien et avec un sourire en coin, lui répondit d'une voix plus douce :

- Mais je ne demande que ça.


De le lui prouver ! Non mais comme ça au moins c'était dit, ils étaient sur la même longueur d'ondes. Cela dit rien n'empêchait de jouer encore un peu. Parce que pour lui, ces preludes étaient très appréciables. D'attendre un peu ajoutait encore a la saveur de ce qui allait venir. Après que Rory ait vidé son verre, Jason observa le sien avant d'a son tour vider le sien. Ça réveille ! Reposant le verre sur le comptoir il tourna le regard vers Rory.

- On parle toujours d'écriture?


Demanda t-il avec un sourire provocant. Pour l'écriture c'est tout à fait vrai. Quel beau moyen de fermer la gueule des rageux que de les faire apprécier son travail ! Et pour le reste ma foi ... A son tour il se pencha vers Rory. Bien moins près que lui tout à l'heure cependant.

- C'est vrai que j'ai bien envie de voir jusqu'à quel point une personne comme toi, a quel point tu peux me donner envie de me surpasser.


Pendant ce temps, Jason bougea sa main, celle que Rory avait prise. Pas pour se dégager mais pour bouger ses doigts, pour aller caresser sa peau du bout des doigts. Dans un geste léger et discret mais bien présent.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 147
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 34
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la Galerie Wilde
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   16/12/2017, 11:12




All we have is now
Jason T. Wright & Rory O'Shea


Right action, right words.
La sono diffusait en sourdine une chanson irlandaise qu’il connaissait -étrangement- bien pour un Écossais. En réalité, le barbu n’en avait que faire de l’ambiance du bar. Il n’avait d’yeux que pour Jason. Rory étira un large sourire. Il le fixa de ses yeux bleus, s’attendant manifestement à ce qu’il lui saute dessus mais il dissimula son étonnement quand il n’en fit rien. Le jeune homme salivait presque à l’idée de cette fin de soirée. Il n’y avait pas soixante solutions c’était soit au lit avec cet homme, soit tout seul à décuver dans un bar. Cela dit son alcoolique lui avait appris à s’attendre à tout.
Il était dans une grande ville, mais à son seul physique il était probablement un de ses types de la ville à n’avoir aucun secret pour personne. Les événements de son existence - son alcoolisme, le fait qu’il ne soit plus marié, son amour non partagé pour l’art - étaient presque de notoriété publique. Il n’avait pas grand chose à cacher et avec ses consommations les langues se déliaient.
La tête penchée pour mieux étudier l’homme, il avait laissé ses cheveux noirs mal peignés tomber légèrement sur le côté. A sa vue il frissonna puis baissa les yeux sur leurs mains que Jason caressait discrètement. L’expression de Jason était presque triomphante, celle de Rory plus interrogative avec du désir et même une once de curiosité évidente. Maintenant qu’il y pensait comment s’était-il retrouvé à caresser la main d’un mec dans un bar ? Avait-il prit lui même l’initiative d’offrir un verre pour obtenir une nuit avec lui ? A moins que l’écrivain n’ait provoqué cette rencontre dans le but de faire sa connaissance ? Il dévoila ses canines, l’oeil brillant. S’il ne s’en rappelait presque plus c’est que l’alcool faisait son effet.
Comme transformé en statue de sel, Rory ne pouvait ni détacher ses yeux de leur main ni bouger. Finalement il sortit de sa transe quand il frissonna de nouveau. Faisant appel à toute sa volonté il releva les yeux et les plongea dans les yeux. Son cerveau n’était plus vraiment irrigué. Heureusement son manteau cachait à merveille son nouveau désir. Dans un état second, il observait Jason le corps tendu.
Rory l’observa un moment puis s’emparant de son dernier verre il l’agita dans sa direction.

Un dernier pour la route. lança-t-il soudain d’un air de défi tout en lui faisant un clin d’oeil et portant le verre à ses lèvres.

Après avoir bu une gorgée il secoua la tête en posant le verre. Il poussa un soupir satisfait tout en caressant lui aussi discrètement la main de Jason. Il voulait un préambule en secret ? C’était ok pour lui. D’un geste lent il tendit la jambe et caressa celle de l’écrivain. Il reprit sur le ton de la conversation :

Je veux que tu te surpasses, je veux que tu donnes tout ce que t’as. Prouve moi qu j’ai eu tort… En écriture comme ailleurs.

Il se mordit la lèvre en lui faisant un clin d’oeil. A bon entendeur. Il griffa délicatement sa main sans le quitter des yeux.


camo©015

......................................................................................................................................................

I CAN'T CONTROL
MY OWN ACTION
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 178
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 32
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde family


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   17/12/2017, 16:24

Silencieux, les yeux de Jason observèrent les doigts de Rory saisir son verre, et le porter à ses lèvres. Un dernier pour la route, vraiment ? Qu'il boive s'il veut, ce ne sont pas ses affaires, mais Jason espérait quand même qu'il soit un minimum conscient de ses actes, présent, lorsqu'ils passeront aux choses sérieuses. Ce serait con de se sentir … seul ? Espérons que non. Le verre vide rejoint les autres et il sentit les doigts de Rory caresser sa main à son tour. Ça, plus une caresse à sa jambe, celle de Rory au travers leurs vêtements. Pour le moment. Et pendant que Rory lui parlait, Jason l'observa sans détour, un air très intéressé sur le visage. Vouloir qu'il se surpasse, qu'il donne tout ce qu'il a …. lui donner tort. Il eu un sourire plus marqué à son clin d'oeil et à la vue furtive de Rory se mordant sa lèvre.

- Cela fait beaucoup d'exigences...


Dit-il avant de sentir une légère griffure au niveau de sa main. Geste simple, mais point de départ de beaucoup d'autres idées. Des fois il suffit d'un rien pour que le cerveau se mette en branle, que l'imagination vienne accroître le désir. Et en sa qualité d'écrivain, de l'imagination, il en avait à revendre. Pour vous donner une idée du fait que chez Jason, ces petits gestes qui étaient tout sauf innocents avaient beaucoup d'effet. Et non, il n'était pas un type si facile. Si la personne ne lui plaisait pas c'était foutu. Mais comme Rory lui plaisait, malgré tout ce qu'il a pu dire sur ses romans ou sur sa personne ( chose qui lui était passée au dessus ) ….

- Assez parlé.

Dit-il simplement avant de se lever. Parce que c'est beau de parler, tout le monde peut le faire. De promettre de belles choses, de se surpasser, de donner tout ce qu'on a, de promettre et faire promettre monts et merveilles. Mais c'était autre chose que de le faire. Pas forcément plus difficile. Surtout dans ce cas précis ou ce n'est absolument la motivation qui lui manquait. Parce qu'il le désirait vraiment, la, maintenant. Il avait bien sûr assez de tenue pour ne pas l'entraîner dans les toilettes du bar pour une baise à la va vite. Et ce n'était pas ce dont il avait envie. Aucune envie d'être emmerdé. Finalement, avec un sourire un brin provocant, s'étant rapproché de lui au passage, il lui demanda sans détour :

- Alors … chez toi, chez moi, ou à l'hôtel au coin de la rue ?


S'il ajoutait la dernière option, c'est bien par rapport au coté pratique de la chose. Juste en face, pas à se taper tout le chemin …. Parce que pour le chemin, chez Rory ou Jason, ce dernier devra s'y rendre en moto. Non, il n'avait pas de voiture, ici, il se déplaçait ainsi. Sauf par sale temps ou les taxi faisaient l'affaire. Le choix appartenait à Rory de toute manière.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 147
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 34
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la Galerie Wilde
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   17/12/2017, 17:29




All we have is now
Jason T. Wright & Rory O'Shea


Right action, right words.
Rory se passa la langue sur la lèvre inférieure. Ce n’était pas les idées qui lui manquait pour la soirée à venir. Grand, mince, un visage anguleux et intriguant qui encadrait son sourire irrésistible. Il ne répondit pas tout de suite, à la fois surpris et séduit par la proposition. Quand un mec de son genre interrompt la conversation pour sortir direction une nuit de jambes en l’air il ne fallait pas dire non. Il exprima ses pensées à voix haute. Assez parlé. D’un air satisfait il se leva à son tour. Il lui agrippa vivement le poignet main.

Hep hep attends.

Il prit le verre que Jason n’avait pu bu et le vida cul sec tout en gardant la main de l’écrivain dans la sienne. Il entrelaça ses doigts aux siens. Posant le verre un peu sèchement sur le comptoir, ainsi qu la monnaie, il se dirigea vers la sortie sans un regard pour les autres clients. Chez lui ou dehors, dans les toilettes ou chez Rory ça n’avait pas grande importance... quoique… De son point de vue, l’idée d’allait dehors lui paraissait pratique et amusante mais il n’avait pas envie de faire ça vite. Il aimait prendre son temps, recommencer une deuxième fois après une courte pause et ainsi de suite jusqu’au matin.  Prenant une grande inspiration, il se tourna vers lui tout en reculant vers la route. Rory lui agrippa le haut de sa veste et le tira d’un geste sec vers lui. Il approcha son visage du sien, plus proche cette fois. Rory avait terriblement envie de lui et il le savait. Frôlant ses lèvres des siennes il le faisait languir il s'adressa à Jason dans un murmure, l'air malicieux.

J’aime bien que ça dure, pas faire ça vite fait dans les chiottes. Sauf si c’est ton truc… Il se détacha légèrement de lui et lui poka le nez.  Alooors là… je pourrais p’t’être faire une exception.

Là tout de suite, il n’était que désir, enflammé par le contact de cette peau blanche et douce qui touchait la sienne. Ses mains chaudes et son souffle sur son visage alors qu’il prolongeait encore un peu ce moment suspendu. Cet instant d’apesanteur qui le faisait frissonner. Finalement c’est Rory qui ouvrit le bal, en lui léchant délicatement la lèvre inférieure. Il sentit son coeur battre plus fort en rythme avec les bruits de la ville avant de glisser sa langue entre ses lèvres. A mesure que leur langues s’enroulèrent l’une contre l’autre, Rory lui agrippa la nuque dans un même mouvement de fougue. Les mains de l’Ecossais agrippa ses cheveux en haut de sa nuque. Leur corps à présent collés l’un contre l’autre il glissa une main le long de son dos. Sa chaleur irradiant son corps il se détacha de ses lèvres et susurra :

Au plus près parce que j’ai trop envie de toi, de te voir à poils.

Une impulsion qui lui fit oublier la coïncidence de leur rencontre. Il avait envie de l’embrasser avec passion, de se sentir nu contre lui. Il se détacha légèrement de lui, lui agrippa fermement la main et se dirigea vers le coin de la rue. Un hôtel non loin. C’était le plus rapide.

Vite !


camo©015

......................................................................................................................................................

I CAN'T CONTROL
MY OWN ACTION
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 178
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 32
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde family


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   17/12/2017, 20:39

Ah oui bien sûr, ce serait con de gaspiller comme ça un verre d'alcool. Jason le regarda faire, sentant la chaleur de la main de Rory dans la sienne avant que ce dernier ne paye leurs consommations, comme dit plus tôt. Maintenant, la grande question, alors que le froid de la rue ne vienne les gagner. Ou aller ? Il n'attendit pas longtemps une réponse. Ou un début de réponse. Bien volontiers, il se laissa entraîner quand Rory lui agrippa sa veste et le rapprocha de lui, rapprochant leurs visages l'un de l'autre. Jason observa son regard, se disant qu'il n'avait vraiment qu'à faire ça pour savoir dans quel état il se trouvait, tant son désir se lisait dans son regard. Il sentit son corps se tendre quand Rory rapprocha ses lèvres de siennes, sans aller jusqu'au bout de sa démarche, mais assez pour attiser davantage son envie. Ce n'est bien que parce qu'il aimait ce genre de jeu, de préliminaires, que Jason s'était retenu d'en faire plus. A vrai dire, Jason aimait l'un comme l'autre, que ça dure, et les coups rapide, comme ça. Le lieu ne lui était pas d'une grande importance. Les toilettes lui aurait convenu s'il avait eu l'assurance que personne ne viendrait les emmerder. La, dans une chambre à part des voisins à qui il n'ouvrirait pas, pas de problème. Il eu un souffle amusé à son geste pourtant enfantin avant de lui répondre.

- Ce n'est pas ce dont j'ai envie.


La ce dont il avait envie c'est d'être avec lui, mettre à exécution ses belles paroles et profiter. Profiter de cet homme atypique. C'est peut être ça qui l'avait intéressé chez lui. Mais la, c'était leur proximité. La chaleur qui émanait de ce corps contre le sien. Le souffle qu'il sentait sur sa peau. Ses yeux proche des siens et cette bouche si tentante. Et Rory fit le premier geste. Une langue passa sur sa lèvre, langue à laquelle il laissa total accès à sa bouche, l'accueillant de sa propre langue. Il avait le goût de l'alcool. Jason s'en doutait bien avant, il le savait, ce n'était pas une surprise. Ce n'était pas la première personne qu'il embrassait non plus qui avait ce goût. Soit ça passe, soit ça casse. Le fait que les mains de l'écrivain passent dans le dos de l'autre homme, le serrant un peu plus contre le sien, les yeux clos, son sang qui allait se loger plus bas à son corps, tout ça répondait pour lui. Cet homme, il le voulait. Mais maintenant. La de suite. Et quand Rory recula ses lèvres des siennes, il eu un bref mouvement instinctif comme pour aller récupérer cette bouche qu'on lui retirait, mais le laissa sagement parler malgré tout.

- On est sur la même longueur d'ondes...


Au plus près, c'était très bien. C'était maintenant, et pas dans une heure. Certaines choses n'attendent pas. Rapidement, main dans la main, ils se dirigèrent vers l'hôtel en question, dont avait parlé Jason un peu plus tôt. Merci New York, merci d'avoir de tout à portée de main. Dont des hôtels pour s'envoyer en l'air sous une impulsion soudaine. Bien que fortement excité et envieux de plus, Jason ne pu que sourire face à l'empressement que manifestait son futur amant. C'est d'un pas pressé qu'ils arrivèrent audit hôtel, et déboulèrent dans l'entrée. A la réception, la charmante hôtesse les accueilli avec le sourire, mais aucun des deux n'avait de temps à perdre.

- Nous voudrions une chambre s'il vous plaît.


- Oui bien sûr, c'est pour ce soir ?


- Pour tout de suite.


Genre il allait encore attendre une heure ou deux … Autant rentrer. Alors le temps que Jason donne son nom – enfin, un nom d'emprunt qu'il utilisait pour ne pas être emmerdé – ils purent récupérer le pass de leur chambre, et aller vers les ascenseurs, sa main ne l'ayant pas lâché jusqu'ici. Et lorsque les portes s'ouvrirent, Jason l'y entraîna, appuya rapidement sur le bouton de l'étage voulu avant d'aller tout simplement plaquer Rory contre l'une des parois de la cage en métal et presser son corps contre le sien. Dans un même mouvement, il avait remonté l'une de ses mains à sa mâchoire et récupéré ses lèvres, reprenant ce baiser terminé plus tôt, trop tôt. Et l'écrivain sentait en lui le désir se faire plus fort, plus pressant.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 147
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 34
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la Galerie Wilde
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   17/12/2017, 21:35




All we have is now
Jason T. Wright & Rory O'Shea


Right action, right words.
Haletant, Rory n’écouta même pas l’échange entre l'hôtesse d'accueil et son amant. Une fois les clefs en main il se saisit de celle de Jason et se dirigea à ses côtés à l’ascenseur. Se faisant agripper, l’Ecossais se colle à lui et passa ses bras autour de sa nuque. Jason se colla à lui et le plaqua contre la paroi alors que la porte était à présent refermée. Son nez touchant le sien, ses mains collées sur ses reins. Rory était prêt à exploser. Il connaissait Jason depuis quelques heures mais depuis le moment où il l’avait rencontré il était tombé sous son charme et il avait eu envie de lui. Les mains de l’écrivain le caressaient, le griffaient. Il ne su pas qui des deux avait commencé à embrasser l’autre mais ils se retrouvèrent dans un baiser passioné qui traduisait leur impatience. Il le voulait maintenant. Rory frissonna avant d’enrouler sa langue à la sienne. Son bassin contre le sien ils exécuta une danse endiablé pour lui faire sentir son envie. Leurs corps collés l’un contre l’autre, il glissa ses mains sur ses fesses rondes à travers la toile de son pantalon. Il aimait sentir son corps, sa chaleur et ses mains qui exploraient sa peau. Sans attendre d’arriver à l’étage indiqué (dont il n’avait même pas entendu le numéro) il tira sur le bas de sa chemise et commença à la lui déboutonner alors qu’il continuait de l’embrasser. Il arracha presque un bouton, dévoilant un torse musclé, parfaitement proportionné qui embrasa le bas-ventre de Rory. Il déposa un baiser dans son cou tout en griffant son torse jusqu’à son ventre en reprenant fiévreusement ses lèvres. Il ne su pas quand mais lorsque son amant du soir le caressa doucement, le désir monta en flèche dans son ventre, encore plus puissant. Il devait se rendre à l’évidence : il avait envie de lui et s’il en croyait son pantalon, lui aussi en avait envie.
Une fois le signal sonore leur indiquant qu’ils étaient bien arrivés, Rory lui agrippa la ceinture et tira dessus pour l’entrainer vers le couloir. Haletant, il se tourna vers l’objet de son désir :

Quel.. numéro ? Quelle chambre ?

Il le laissa guider jusqu’à ce qu’il ouvre la porte. Le poussant à l’intérieur, Rory lui agrippa la nuque et l’embrassa de nouveau. Il poussa la porte de son pied avant de le guider jusqu’au lit sans le quitter une seconde. Une fois proche le jeune homme appuya sur ses épaules pour le faire tomber sur le matelas. Il haletait. A son tour, il ouvrit sa chemise et la laissa tomber au sol en même temps que sa veste. Ils étaient à présent à demi-nus l’un face à l‘autre. Il pouvait voir son désir pour lui, ses yeux le détaillant. Son pantalon tendu attestait sans l’ombre d’un doute de son excitation. Fouillant dans sa poche, il en sortit un préservatif puis Rory déboucla sa ceinture qui s’effondra, ne laissant entre eux qu’un boxer noir. Combien de temps resta-t-il ainsi ? Une seconde ? Une minute ?
D’un geste d’un seul il se débarrassa de ses chaussures et de son pantalon. Il fourra le préservatif entre ses dents et se penchant de nouveau vers lui, il s’allongea sur Jason.

On est passé à un autre genre de livre que tu écris ! ricana-t-il avant de prendre fiévreusement ses lèvres.

Il décida de parcourir son corps de ses mains, lui prodiguant des caresses douces et érotiques faisant monter son propre désir dans un crescendo qui ne semblait jamais finir. Tout son corps se tendit. Les yeux de l’Ecossais ne quittèrent pas celui de Jason voulant voir ce que  chacun des gestes provoquait chez lui. Quand sa main lui agrippa la braguette il stoppa la sa progression. Il ne put s’empêcher de se mordre la lèvre, d’excitation. Retenant son souffle, un demi-sourire se dessina sur son visage. Rory était fébrile, tremblant, tant rempli de désir, son corps était bouillant.



camo©015

......................................................................................................................................................

I CAN'T CONTROL
MY OWN ACTION
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 178
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 32
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde family


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   18/12/2017, 20:17

Les deux hommes s'étaient retrouvés entraînés dans un baiser passionné à peine les portes de l'ascenseur fermées. Les bouches ne se décollaient plus, les langues jouaient l'une contre l'autre, les mains cherchaient avidement le contact de la peau de l'autre, leurs corps s'attiraient inexorablement. Même au travers de leurs vêtements, l'un comme l'autre sentaient nettement le désir, l'envie de l'autre. Et Jason finit par sentir également les mains de Rory passer à ses fesses, pendant que les siennes s'étaient faufilées dans sa veste, l'ouvrant au préalable et se glissant sous sa chemise pour aller chercher le contact de sa peau, entraîné par cette frénésie. Mais Rory se montra moins sage que lui et se mit carrément à lui déboutonner sa chemise. Ah ouais comme ça ! Mais vendu, pas de souci bien au contraire. Puis ce fut les lèvres de Rory dans son cou, qui remontèrent jusqu'à ses lèvres, une sensation de griffure à l'effet aphrodisiaque, ses mains se crispant doucement sous la sensation. Putain, ce mec, il le voulait … Heureusement, l'ascenseur finit par arriver à l'étage souhaité. Au pire, ils auraient fini par s'y envoyer en l'air vu comme c'était parti. Sortant de la à toute allure, ils ne traînèrent pas jusqu'à la chambre dont Rory ne connaissait pas le numéro.

- Viens, suis-moi.


C'était plus simple. Jason les guida jusqu'à leur chambre avant d'en ouvrir le verrou. A peine ceci de fait qu'il senti son nouvel amant l'y entraîner, ses mains regagner sa nuque et ses lèvres les siennes. Lèvres qu'il accueilli avec véhémence. Il entendit vaguement le son de la porte qui se claque que déjà, il se faisait guider dans la chambre, suivant le mouvement, ses mains occupées à glisser dans les cheveux de Rory. Il ne les quitta que lorsque ses mains le firent tomber sur le lit, contre lequel ses jambes venaient de buter. Les yeux ouverts, il regarda Rory en prenant une lourde inspiration, le corps tendu par le désir. Et c'est avec plaisir qu'il ne rata aucune seconde du petit strip que lui offrait son nouvel amant. Le plaisir de découvrir son corps alors qu'il ouvrait sa chemise, la retirant d'un même mouvement que sa veste. C'était terrible de sentir toute cette pulsion l'envahir, cette envie d'aller le toucher comme ça de la sorte. Mais déjà Rory s'activait à la suite. D'abord il le vit sortir un préservatif avant d'ouvrir ceinture et pantalon, avant de ne rester qu'en sous vêtements. L'air très intéressé, Jason tendit instinctivement la tête vers Rory, qui tenait le petit sachet du préservatif entre ses dents tout en venant le rejoindre pour s'allonger sur lui. Son corps entier l'appelait. Un sourire en coin fut sa première réponse à sa remarque.

- Le genre inconnu du grand publique, c'est vrai.


Avait-il ajouté en soufflant d'amusement, sa bouche bien vite occupée à nouveau par celle de Rory, laissant un soupir de satisfaction lui échapper à ce contact retrouvé. Sa proximité lui permit d'enfin, poser les mains sur lui, librement. Pouvoir enfin toucher à sa guise son corps, poser ses doigts sur ses épaules, les descendre dans son dos, découvrir les traits de son corps. Les retracer de ses mains, apprendre la chaleur de son corps. Frissonner d'anticipation, savourer les mains de Rory sur lui, appréciant leur passage sur chaque endroit de son propre corps jusqu'à capter que l'une d'elles alla enfin se saisir de sa braguette et … ralenti. Les yeux dans les yeux, Jason soutint le regard de Rory, ne disant rien pendant un temps. Il se contenta de ce bref temps de calme pour l'observer. Mais définitivement pas pour se calmer.

- Laisse-moi faire...


Sans plus tarder, Jason posa ses mains de part et d'autre du corps de Rory. Puis, d'un coup de hanche, les fit basculer pour inverser leur position. Se redressant un peu au dessus de lui, Jason s'occupa d'ouvrir lui même son pantalon, de le retirer, et le dégager ainsi que le reste pour n'avoir plus que son propre boxer également. Voila, maintenant ils étaient à égalité. Il profita un bref instant de cette position pour jeter un coup d'oeil au corps du brun devant lui. Hum. Pas mal. Il était désireux plus que jamais à le connaître davantage. Envieux, il regagna bien vite Rory. Ses lèvres retrouvèrent les siennes pendant que son corps se rapprochait du sien. Il s'y serait bien collé, mais ça n'aurait pas été pratique au niveau de ses mains, occupées à cette fois toucher son torse, son cou, ses épaules, à caresser sa peau pâle, en souligner les contours. Et la encore ce ne fut pas assez. Puisqu'assez de rester au dessus de la ceinture pour sa part, l'une de ses mains alla enfin vers quelque chose de plus intéressant. Glissant le long de son corps, Jason vint doucement la presser au niveau de son entrejambes, ou son excitation était palpable. Littéralement. Sans plus tarder, il commença à le caresser au travers du tissu, en un premier temps, délaissant sa bouche pour aller embrasser sa mâchoire, jusqu'à son cou. Et dans un mouvement synchronisé, la main occupée à le caresser remonta pour cette fois glisser dans son boxer et venir directement le toucher et le caresser avec plus d'entrain, pendant qu'en même temps ses dents s'étaient doucement mais sûrement plantées dans la peau tendre de son cou, le souffle brûlant d'envie et le corps tendu par l'excitation.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 147
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 34
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la Galerie Wilde
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   18/12/2017, 21:49




All we have is now
Jason T. Wright & Rory O'Shea


Right action, right words.
A la lueur de la lumière de la chambre, son regard prenait des teintes plus sombres, comme un soudain éclat, les flammes du désir. L’écrivain ponctua sa phrase d’un baiser torride et le renversa à son tour sur le côté. Jason s’attaqua à sa ceinture, son pantalon. Rory se redressa légèrement sur le lit, sur les coudes, il l’invita impatiemment à le rejoindre. Il se mordit la lèvre en retenant son souffle. Jason s’allongea sur lui, traînant ses lèvres dans son cou, sa langue se faisant languir sur sa gorge, ses tétons durcissant par l’excitation. Il se cambra en gémissant. Une fois sur lui, Jason le dominait complètement, il n’avait plus qu’une hâte.
Rory se cambra pour sentir son excitation contre la sienne. Il était ivre de désir.

Tu m’excites, murmura-t-il au creux de son oreille.

Leurs bouches se scellèrent à nouveau les mains de Rory cherchant ses fesses fermes et musclées. Il perdit la tête, complètement. L’assouvissement du désir qui lui vrillait le ventre. Leurs caleçons étaient les derniers remparts de leurs fièvres. Sa main était désormais à la hauteur de son intimité, arrêté à la dernière barrière de son boxer mais entre ses doigts, il n’allait pas tarder à se volatiliser.  Ce qui provoqua en lui un long gémissement de plaisir mais aussi de surprise. Sa main se fraya un chemin pour atteindre son entrejambe douloureux.
Tout son corps se cambra au moindre de ses mouvements légers d’abord puis de plus en plus rapids. Les doigts de Rory lui griffèrent les épaules et tout ce qu’il pouvait tant il était prit de spasmes. Jason le faisait gémir. Il sentait la chaleur enflammer ses reins, se propager et exploser. Son souffle devint saccadé. Plus de retenue, plus de patience. Les gestes se faisaient enfiévrés. Haletant, l’Ecossais commençait déjà à transpirer. Il glissa ses mains sous le caleçon de son amant et lui agrippa les fesses et les griffa avant de baisser le morceau de tissu pour le libérer de ce dernier rempart entre eux. Se tortillant, le souffle court, Rory fit disparaître son boxer rapidement. Il se retrouva nu, sous lui, et il entoura sa taille de ses jambes sans perdre de temps. Leur danse endiablée continuait tandis qu’ils se dévoraient tous les deux. Rory se mit à gémir. Il tressaillait, les dents s’enfoncèrent dans son épaule, son dos s’arcboutant sous les vagues de plaisir qui déferlaient lui. Les doigts du barbu glissant vers son bassin pour lui aussi le prendre en main. Il s’arrêta le temps de se lécha la paume puis reprit le baiser et les caresses, frottant sa paume recouverte de salive en un mouvement fluide sur son point le plus sensible. Son autre main se redressant pour aller s’emmêler dans les cheveux de Jason. Torse nu contre torse nu et la sensation de la peau chaude et de muscles durs fit tressaillir Rory de tout son long. Il écarta les cuisses juste assez pour accueillir la taille fine de Jason et lui agrippa de nouveau les fesses pour l’amener plus près de lui, leurs excitation luttant contre eux.
Ses caresses, ses baisers, ses gémissements… toutes ces choses fusionnèrent, grandissaient devenant explosifs. Ses joues étaient bouillantes.

Attends… Attends. ria-t-il dans un souffle tout en haletant. Sinon je vais venir trop tôt.

Il serra légèrement ses doigts autour de son intimité. A tâton il chercha le préservatif qu’il avait lâché un peu plus tôt. Le levant un sourire aux coins des lèvres il l’agita sous son nez.

J’espère que t’es prêt pour le premier round.  



camo©015

......................................................................................................................................................

I CAN'T CONTROL
MY OWN ACTION
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 178
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 32
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde family


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   26/2/2018, 10:50

Alors que les choses allaient bon train, que l'excitation martelait dans leurs veines, Jason l'entendit lui dire d'attendre, dans un souffle qui donnait envie de tout sauf s'arrêter. L'écrivain ne retint pas un souffle amusé à l'explication du pourquoi il lui demandait d'attendre. Mais ne dit rien, le laissant gesticuler sous lui, avant d'entendre un discret bruit de plastique. Jason finit par croiser le regard envieux de Rory, aux joues légèrement colorées, qui lui présentait le sachet du préservatif. Il eu un petit sourire en coin alors que Rory annonçait d'emblée le début des joyeusetés.

- Moi je le suis mais toi, j'ai un doute.


Comprenez qu'il comptait bien mener la danse. Et que tout de même, la moindre des politesses, ça reste de préparer quand même son amant. Hé, n'oublions pas les politesses, même dans un moment pareil ou pourtant, Jason avait envie de tout sauf être poli. Pourtant, c'est un baiser passionné qu'il vint voler à Rory, se penchant sur lui pendant que sa main qui le masturbait lui offrit un peu de répit, comme demandé. A la place, Jay mit fin au baiser pour remplacer d'un geste sensuel les doigts de son autre main, les glissant dans la bouche de Rory. Ce petit spectacle bien érotique suffit à échauffer davantage son esprit. Si tant est que ce soit possible, tant il avait l'impression à chaque étape d'être à son apogée de son excitation. Comme quoi … Ses doigts humidifiés, il les glissa sans plus tarder entre leurs corps brûlants pour aller entre les cuisses de Rory. En un premier temps, il se contenta de le caresser, attiser son envie, avant de faire glisser un premier doigt en lui, tout en reprenant ses lèvres. Il fallait trouver le juste milieu entre ses gestes et leur envie qui se faisait pressante, un peu plus à chaque instant. Qui aurait cru que Jason irait jusqu'à un jour coucher avec un type qui avait littéralement craché sur lui et sur ses romans ? Bien sûr, dans sa vie, tous ses amants d'un soir ne savaient pas tous qui il était. Et jusqu'ici, les personnes qui avaient critiqué ses œuvres, ou sa personne, jamais n'ont été jusque dans son lit. Alors pourquoi ce traitement de faveur pour Rory ? Pourquoi lui se retrouvait allongé sous Jason, qui lui offrait ses baisers et ses caresses fiévreuses pendant qu'il le préparait à l'accueillir ? Pff … Aucune idée. Si vous vous posez la question, non, ce n'était pas ses critiques qui l'avait excité. Intéressé à lui par contre, oui, ça ne fait aucun doute. Ça entraînant une autre, il avait été irrémédiablement attiré par lui, jusqu'à finir par s'enivrer de son haleine alcoolisée. Le destin est blagueur …

- C'est bon pour toi ?


Une fois que Jason eu confirmation qu'il pouvait passer aux choses plus sérieuses, il retira ses doigts de Rory, dans le but de les remplacer par autre chose sous peu. Pour ce faire, il avait délaissé un instant le corps qui l'attirait tant, pour se redresser à genoux, entre les jambes de Rory. Ce serait mentir que de dire qu'il n'avait alors pas profité de la vue offerte. Mais il avait plus intéressant à faire que de mater. Rapidement, il ouvrit le sachet pour dérouler le préservatif sur son membre. Prêt, il passa une main sous la cuisse de Rory, le repliant légèrement pour avoir un meilleur accès. Pressant son membre contre lui, d'un geste lent mais constant, il s'enfonça en lui, penchant son corps pour aller l'embrasser tout du long.


[ HS : trois ans après on y arrive! ]

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 147
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 34
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la Galerie Wilde
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   7/3/2018, 21:53




All we have is now
Jason T. Wright & Rory O'Shea


Right action, right words.
Habituellement il n’aurait pas laissé faire un homme prendre les devants mais lui… lui il le pouvait. Sa voix l’entrainait, son accent l’emportait, cet homme le tuait presque. Pourquoi est-ce qu’il lui faisait soudainement cet effet là ? Il ne pouvait pas résister et se laissa faire. Rory en eut des frissons. Que devait-il faire ? Il se colla contre lui avec envie. Rory avait envie de le tuer, de lui sauter à la gorge et de l’étrangler. Il avait envie de l’embrasser, de lui sauter au cou et de lui griffer le dos. Il haïssait ce petit sourire sexy. Il aurait préféré le détester, le trouver moche.
Il sentit monter en lui le désir. Fais-le. Fais-le.
Il le fit. Jason entra en lui. Il sentit comme une brûlure. La peau de son amant se collant à son postérieur. Rory en tremblait tout en écrasant les paupières.
Il marqua une pause. Il était si décontracté. S’il faisait ça avec tant de naturel, la soumission de Rory n’en serait que plus grande. Cela plaisait étrangement au jeune homme. Il ressentait l’urgence qu’il s’occupe de li, li donne du plaisir. Ça le démangeait. Arrachant cette exquise démangeaison de sa chair. Il donna un coup, plus fort que le précédent. Encore et encore, le rythme de Rory s’accéléra. Il ne savait pas d’où venait ce souffle rauque, un mélange de honte et de jouissance, un désir terrifiant, extatique qui lui brûlait les entrailles comme un volcan. Il se mit à trembler comme s’il approchait d’un étrange orgasme. Sous ses baisers, ory grogna de plaisir, noyé par le désir de son amant.
Il lui agrippa les épaules et bougea lentement son bassin contre le sien. Rory nicha sa tête dans son cou et embrassa le creux de son épaule. Il buvait son parfum, s’enivra de son odeur alors qu’il était collé à lui il le caressait avec douceur.
Le barbu était traversé par des sensations contradictoires. Il était déchiré par le plaisir et une légère douleur. Il se mordit la lèvre pour ne pas gémir. Ni une ni deux il lui attrapa le visage et l’embrassa fougueusement en fourrant sa langue dans sa bouche. Plus de barrière, plus de limite. Les regrets seront pour demain. Il se laissait totalement aller, les yeux fermés, il soupirait, gémissait, repensant à leur rencontre.

Oh, Jason !!

Il était doux et tendre. Jamais il n’avait eu une relation avec un type aussi gentil au lit. Tout en continuant de danser contre lui, Rory sentait son bas-ventre pulsait, presque douloureux.

Continue !! Continuuue !


camo©015

......................................................................................................................................................

I CAN'T CONTROL
MY OWN ACTION
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 178
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 32
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde family


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   8/3/2018, 11:07

Les réactions de Rory s'amplifiaient, gagnaient en intensité au fur et à mesure, en rajoutant à son propre entrain. Il l'entendait respirer sous lui, il sentait son corps se tendre et trembler, son corps réagir au sien et tout ça était tout bonnement jouissif. Ça arrive moins souvent que l'on ne croit, les rencontres comme ça qui terminent rapidement dans un lit. Lit ou ailleurs, qu'importe. Et quand ça arrivait c'était souvent électrique, brûlant, fort. C'était exactement ce qui se passait en ce moment même. C'était bon, c'était intense, son propre corps brûlait d'un feu enivrant, et il désirait fortement avoir davantage des réactions de Rory, en voulant plus et de ce fait, donnant plus.

Une main tenant une jambe de Rory, l'autre contre le lit pour se soutenir, il soupira davantage en le sentant réagir, en sentant son bassin bouger en retour alors que la tête de son amant allait se perdre dans son épaule, sa peau frissonnant doucement au contact de ses doigts qui le caressait. Entre ses propres soupirs ou serrage de lèvres pour empêcher ses propres soupirs de trop se faire entendre, sa bouche allait embrasser le cou et la mâchoire de Rory, les zones qui lui étaient accessibles. Doucement, mais sûrement, il sentit Rory arriver vers un point de non retour. La passion et la frénésie de l'instant faisaient que Jason n'était pas en reste non plus. Il accueilli le baiser brûlant de Rory, alors qu'il continuait d'aller et venir en lui avec ardeur. L'haleine alcoolisée faisait tourner la tête de Jason, alors que l'un et l'autre s'abandonnaient l'un à l'autre, visiblement, sans plus de barrière. Et c'est ça, précisément ça qu'il aimait dans ses ébats avec ses amants, quand l'autre s'abandonne complètement. Il y avait quelque chose de profondément érotique et à la fois très intime, à voir une personne dans cet état. Et à accepter de lâcher prise.

Les soupirs et les gémissements de Rory lui vinrent très nettement, signe ô combien parlant de son état, alors qu'au milieu de ses soupirs, Jason l'entendit prononcer son prénom. Il n'était pas le genre de gars narcissique à jouir dès qu'il entendait un amant gémir son prénom, mais ce serait mentir s'il disait que ça le laissait totalement insensible … Puis la jouissance vint, terrible et puissante, sa main agrippant fortement les draps alors que tous deux se laissaient enfin aller, tenant autant que possible sous la demande de Rory, jusqu'à n'en plus pouvoir, leurs soupirs se mêlant.

L'euphorie, la passion et la frénésie laissèrent place à une large vague de soulagement. Laissant sa tête retomber doucement sur l'épaule de Rory, Jason déposséda son amant, le temps d'abord de profiter de ce moment, mais également de reprendre un peu leurs esprits. Et accessoirement leur souffle. Entre deux respirations, Jason finit par demander :

- Ça va ?


D'une voix rendue légèrement rauque par l'effort et les sensations ressenties.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 147
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 34
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la Galerie Wilde
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   24/4/2018, 21:44




All we have is now
Jason T. Wright & Rory O'Shea


Right action, right words.
C’était un moment de symbiose entre deux personnes. Jason entamait des mouvements de va-et-viens lents, d’abord, régulier ensuite puis de plus en plus rapide. Il le voyait transpirer, lisant du plaisir sur son visage. Eux deux dans un moment d’intimité totale où seul comptait le plaisir qu’ils se portaient.
A ses mouvements, il sentit que Jason était prêt de venir et au son de ses gémissements. Rory était d’abord à l’extase, lui aussi. Son corps tremblait et il explosa en lui dans un souffle rauque. Il sentait arriver l’explosion, ce point de non retour extraordinaire qui affollait leurs deux corps imbriqués. Rory vint aussi, n’en pouvant plus, ne contrôlant plus ses sens et cette sensation de bonheur intense.
Ils restèrent coller l’un à l'autre, haletants toujours imbriqués. Il rompit le silence. Ils étaient collés l’un à l’autre, les jambes entremêlées. Rory remonta ses doigts sur les reins de Jason avant de les glisser jusqu’à ses cheveux. Il se mit à rire dans un souffle.

On ne peut mieux.

Lentement Rory joua avec ses cheveux. Il était sur une autre planète. Ca avait été un bon moment. Il était électrique, agité de spasmes Rory ne savait plus où était le plafond ni où était le sol. Epuisé, mais heureux. Le barbu rompit le silence de nouveau.

Et toi ? Tu penses à quoi ?

Il avait sa tête dans le creux de son cou et ils pouvaient entendre la clameur de la ville au loin. Rory était bien. Divinement bien. Ses doigts parcouraient son corps, lentement, doucement, comme on caresse un objet fragile. Jason était loin de l’être mais Rory se sentait d’humeur calme et reposé. C’était peut-être ça dont il avait besoin. Seulement de sexe et pas d’alcool ou de drogues… Il soupira :

Prépare toi aux deuxième round quand j’ai rechargé. Ca va claquer !



camo©015

......................................................................................................................................................

I CAN'T CONTROL
MY OWN ACTION
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 178
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 32
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde family


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   1/5/2018, 13:48

- A rien … c'est justement pour ça que ces moments sont bons.

L'après sexe, généralement, Jason avait plutôt la tête ( et autre chose bien sûr … ) vidée. Et dans sa tête ou les pensées n'arrêtaient jamais de fuser de toute part, avoir un peu de repose faisait aussi un bien fou ! Sans parler du bien être physique cela va sans dire. Les yeux fermés, il profitait du contact entre leurs corps encore brûlants de leurs ébats, de l'odeur de Rory, mélange d'alcool, de cigarette et de sexe, et de sa main sur sa peau. Contre son cou, Jason eu un large sourire amusé à la déclaration de son amant quand à la suite de la nuit. Il avait redressé un peu sa tête et le haut de son corps pour pouvoir mieux regarder Rory dans les yeux et lui répondre :

- Ah oui ? En même temps, on a la chambre jusqu'au lendemain alors j'espère bien qu'on va la rentabiliser !


Suite à quoi, il pencha à nouveau sa tête, cette fois pour l'embrasser, et se joindre à lui dans les caresses de l'autre. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que cette chambre fut bel et bien rentabilisée. Les deux hommes passèrent une nuit des plus agitée, dans le très bon sens du terme, entrecoupée de pauses bien méritées, à reprendre leurs esprits l'un contre l'autre ainsi que leur respiration, pour mieux revenir vers l'autre. C'est les voisins de chambrée qui ont dû être content cette nuit. A moins que ça ne leur ait donné quelques idées.

Ce n'est qu'au matin, après avoir prit une douche, que les deux amants se quittèrent enfin. Repus l'un de l'autre, enfin, après cette folle nuit, sans promesse ou quoi que ce soit d'autre qu'un échange de numéros.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: All we have is now [ Terminé] [Hot]   

Revenir en haut Aller en bas
 
All we have is now [ Terminé] [Hot]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Centre Commercial :: Librairie-
Sauter vers: