AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Anonymous
Invité
MessageSujet: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty27/5/2014, 18:41

    Je n’arrive toujours pas à m’y faire à cette ville, de plus je ne cesse de penser à ma mère, de repenser à ce moment si horrible que j’ai vécu. La voir allonger sur ce lit, presque morte… puis repenser à Loreleï qui a abusé de moi pendant des heures, qui m’a torturé. C’était tout simplement horrible, je me sens sale, je me sens tellement faible … et je n’ai aucune fierté. Plus aucune. Comment en avoir dans des circonstances comme celles-ci ? Etre violé, être réduit à faire le tapin parce que je n’ai pas le choix et pour gagner ma vie … pathétique, n’est-ce pas ? Parfois j’ai envie de sauter d’un pont, de me tirer une balle entre les yeux, de fuir cette vie mais je me dis que je dois affronter la réalité et garder espoir. Un jour j’arriverais à m’en sortir. Un jour. Comme dit, l’espoir fait vivre.

    Je quitte l’hôtel de mon dernier client, un dur à cuir, il a presque voulu encore me garder mais il me fit remarquer que ça n’aurait pas été raisonnable. Ca oui, et je suis même quasiment sûr que ça femme n’aurait pas été contente d’apprendre que ce charmant monsieur passe du bon temps avec un homme, qui plus est une prostituée. Je file à mon appartement histoire de prendre une douche et de me relaxer un peu. Ce soir je peux souffler, et fort heureusement. Je ne sais pas trop quoi faire, j’ai envie de rester chez moi mais je me dis que je vais m’ennuyer et j’ai besoin de sortir, bien que je vais être seul et d’un côté, ça ne me pose pas de problèmes.

    Je me prépare, me recoiffant et me mettant un peu de parfum avant de me diriger vers un bar, demandant un verre puis un petit truc à manger avant de me diriger vers une table en retrait, je pense que ça vaut mieux comme ça, personne ne viendra m’embêter et me taper sur le système surtout que ce soir, j’ai bien envie de rester en paix. Je me tourne mais je percute quelqu’un et je renverse tout sur sa chemise. Un charmant homme aux yeux bleus azur…des yeux dans lesquels, on aimerait s’y perdre. Je pose mon sandwich qui n’a pas voulu aller s’écraser sur la chemise de l’homme puis je souris un peu.

    « Excusez-moi … ! Je suis désolé » Dis-je avec mon fort accent russe, hésitant aussi sur les mots puis je lui tends mon mouchoir, malheureusement je ne peux rien faire de plus pour aider ce pauvre homme à éponger sa chemise et réparer les dégâts. Je pense que s’il fait un tour aux toilettes pour éponger et laver, peut-être que ça partira ? Je demande un autre verre ensuite et je reporte mon attention sur lui. « Je peux me faire … pardonner ? »


Dernière édition par Anton Y. Ponatchevnaïa le 27/5/2014, 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1176
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 38
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur de la Wilde Gallery
● Theme Musical : Hot Blooded
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde family

oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Tumblr_o8i17pD7FO1rjv069o8_r1_250

Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty27/5/2014, 18:59

Ce soir, c'était dit, Castiel sortait seul ! Non pas qu'il partait en chasse, qu'il partait de chez lui à cause de soucis ou autre. Son ex était de sortie, son fils aîné chez un ami et le cadet chez un autre, alors il n'avait pas envie de rester seul chez lui. Il avait pensé d'abord se planter devant son ordi ou quelque chose, mais l'envie de bouger se fit plus forte. Du coup, après s'être rafraîchit, il enfila un jean et une chemise, une veste légère et sortit de chez lui. Cas laissa ses pas le porter un peu au hasard, ne sachant pas ou aller précisément. C'est donc quasiment au hasard qu'il entra dans ce bar.

C'est à ce moment qu'il reçu un message sur son portable. Ne faisant pas attention à la ou il allait, c'est presque sans surprise qu'il se heurta à quelqu'un. Enfin, pas de chance, parce que la personne avait un plateau qui alla viser sa chemise. Surtout sa boisson. Ah zut ! Il baissa les yeux alors vers sa chemise tandis que l'inconnu s'excusa. La première chose qui le percuta dans sa phrase, c'était son accent russe. Très fort et très charmant, qui fit sourire automatiquement Castiel. Enfin, il prit bien volontiers le mouchoir que lui tendait l'homme en face de lui en lui répondant :

Ce n'est rien ça nous arrive à tous !

Même aux meilleurs ! Bon, en épongeant un peu la chemise ça devrait partir. Et puis au pire, tant pis ! C'est juste une chemise il n'allait pas en faire tout un foin. Puis, il releva les yeux vers le jeune homme, qui devait le dépasser de quelques centimètres. Il fut aussitôt subjugué par ses yeux. D'un vert émeraude. Une pure merveille ! Enfin, il n'allait pas rester la à le dévisager comme un abruti non plus, ou bien l'inconnu allait le prendre pour un malade. Et en plus, poli dans son genre le mec, qui cherchait à se faire pardonner. C'est lui, ou cette soirée commençait bien ? Malgré le verre renversé oui, mais ce n'est qu'un détail.

Pour être franc je ne vois qu'un moyen.

Comme souvent, il décida de se lancer au culot. Qui ne tente rien n'a rien pas vrai ?

Laissez-moi donc vous offrir un verre !

Lui dit-il en souriant. Un verre, un plateau, il s'en foutait en fait. Oui il proposait au mec qui venait de vider un verre sur sa chemise de lui en offrir un autre, il allait bien. Et puis avec tout ça il n'avait pas encore commandé quoi que ce soit.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty27/5/2014, 19:29

    Je me sentais ridicule, à vrai dire j’avais peur de sa réaction et franchement, si quelqu’un me tombe dessus, je ne suis pas dans la mouise. Je dois être le plus discret possible et surtout je ne dois pas chercher les noises aux autres. Je ne peux pas me faire arrêter par quelqu’un, je n’ai pas le droit. Mon mac me le fera regretter, encore et encore. Il me fait déjà regretter des fautes que je n’ai pas commises, une excuse pour que je couche avec lui sans doute. Je m’excuse puis je souris à sa remarque ensuite. Au moins, ce bel homme n’est pas du genre hargneux et prêt à me sauter au cou pour que j’aille presque lui laver sa chemise et même si cela se trouve, la lui repasser. Je hoche faiblement la tête, l’erreur est humaine en effet mais bon, j’aurai dû faire plus attention au lieu de penser.

    Si je peux me faire pardonner, en lui offrant un verre ou autre peut-être que ça passera puis, je n’apprécie pas faire une connerie, à chaque fois que j’en fais une, on me le fait regretter. Je fronce les sourcils. Qu’un moyen ? Je m’attends à tout. Très vite je me ferme, je recule d’un pas au cas où il souhaiterait me démonter mais au contraire il me proposa un verre. Est-il malade ? Enfin, jamais personne n’a été gentil avec moi, m’offrant un verre alors que je viens de lui renverser la totalité du mien sur cette pauvre chemise. Peut-être que plus tard, il me le fera regretter ? Je le dévisage un peu avant de poser mon plateau sur la table que j’occupais avant, haussant les épaules. Je reste méfiant tout de même.

    « Vous êtes bien drôle … » Drôle dans le sens, étrange. Mais bon après j’en ai vu de toutes les couleurs surtout dans mon métier –si on peut appeler cela un métier. Il doit être simplement un homme avec le cœur sur la main, un homme différent des autres, de tous ceux que je croise. « Mais je veux bien … ! Vous êtes gentil. » Je ne souris pas, je suis assez gêné que cet homme ait un élan de bonté, mais si cela se trouve, ça doit être un homme bon au départ, un homme qui ne doit pas s’énerver pour si peu. Je prends place ensuite à la table et je me mets à manger mon sandwich ayant une faim de loup. Lorsque le serveur arriva, je demande un autre verre de vodka caramel puis je me remets à manger mon sandwich silencieusement. Parfois, moins on en sait sur moi, mieux c’est. Après peut-être que cet homme voudrait un peu de compagnie ce soir, sans me vanter, heureusement qu’il est tombé sur quelqu’un ayant beaucoup d’expérience, bien qu’il doit être un peu plus âgé que moi donc je suppose que l’expérience ne manque pas chez lui.

    Je le laisse prendre place en face de moi, s’il en a envie puis le serveur nous donne nos boissons et je le remercie avant de poser mon sandwich, buvant le verre cul sec, verre que je repose aussitôt sur la table puis je glisse mon regard sur l’homme aux yeux bleus. « Merci … pour le verre ! » J’esquisse un petit sourire, quasiment faible puis je finis mon sandwich. Ca fait un bien fou, je suis blindé maintenant, rassasié. Je vérifie mon téléphone, sait-on jamais si Loreleï a une envie soudaine de me prendre la tête et de me broyer les os. « Je suis encore une fois désolé … si vous voulez je pourrais la … » Je ne trouve pas mes mots. J’ai bien l’air d’un idiot, et parfois cette barrière m’empêche de me faire des amis, de nouvelles connaissances ou autre. « Laissez… je suis juste désolé … »
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1176
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 38
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur de la Wilde Gallery
● Theme Musical : Hot Blooded
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde family

oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Tumblr_o8i17pD7FO1rjv069o8_r1_250

Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty27/5/2014, 19:50

Il était drôle ? Et bien tant mieux alors ! Il adressa un sourire à l'inconnu à ces mots. Oui bah lui même sa réaction lui semblait étrange, alors pour un inconnu … Enfin bon ! Et si en plus il acceptait alors tant mieux ! Il était gentil ? Ah bon. Bizarre oui mais gentil, il ne le savait pas. Peut être. Alors c'était dit ! Les deux hommes prirent place à table, enfin, l'inconnu prit place et Castiel se posa face à lui avant que le serveur n'arrive pour leur apporter leurs boissons. Il laissa le jeune homme boire et manger à sa faim, pendant qu'il sirotait son verre tranquillement. Du coin de l'oeil, il se laissa aller à regarder un peu plus l'homme en face de lui. Outre une paire d'yeux magnifique, son visage était des plus plaisants. Des traits à la fois masculins et virils, et à la fois doux. Une sacrée tignasse sur le crâne également, et une tenue correcte aussi. Vraiment, au premier regard, il lui plaisait. Bon bien sûr ça lui était arrivé de trouver des gens à son goût sans qu'il n'y ait rien par la suite. Cas adressa un sourire lorsque le jeune homme le remercia pour le verre.

Je vous en prie !

C'est aussi que c'est pas tous les quatre matins qu'il trouvait quelqu'un à son goût. Enfin … Enfin si en fait. Du coup, il savait qu'il serait débile de rater une occasion de faire plus ample connaissance. Déjà parce qu'il aimait rencontrer des gens, et ensuite, parce qu'il appréciait la compagnie des gens qui lui plaisait pas mal. Pas fou le mec ! Castiel leva la main lorsqu'il s'excusa une nouvelle fois.

Surtout ne vous en faites pas. Ce n'est qu'une chemise, vous ne m'avez pas crevé un oeil non plus.

Enfin, il avait aussi vu s'énerver pour moins que ça. Mais pas lui. Il lui en fallait beaucoup pour le sortir de ses gonds. Et puis, s'énerver n'avait jamais arrangé les choses jusqu'à preuve du contraire. On a tendance à faire ou dire des choses qu'on ne penseraient pas ou ne voudraient pas. Donc pas pour lui. C'était bien plus agréable de cette manière non ? Après avoir bu une gorgée de son verre, il le reposa sur la table et avisa le jeune homme, avant de lui demander :

Bon, ma question va vous sembler bizarre, mais je suppose que vous venez de Russie non ?

Avec l'accent qu'il avait il était difficile de se rater non ? Et comme quoi, il avait quitté la Russie pour aller à Londres et finalement se retrouver à New York, pour y rencontrer un russe ! Le monde est trop petit faut croire.

Au fait, moi c'est Castiel. Et vous ?

Même s'ils ne passaient pas des heures ensemble ne serait-ce que le temps d'un verre, c'était plus sympa de connaître le prénom de l'autre pas vrai ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty27/5/2014, 20:13

    Alors les gens ici peuvent être chaleureux, accueillants et gentils. Ah, dur à croire surtout ce que je vois tous les jours, ce qui passe dans mon lit à chaque fois. Que des gens dégoûtants, qui ne méritent aucune attention et qui ne pensent qu’à eux. Des gens idiots, détestables et certains bourrés de frics qui sont tellement riches qu’ils n’ont que seul compagnie leur associé et des prostituées. Ca me change des rencontres que je fais chaque jour depuis un ou deux mois, depuis que je suis ici d’ailleurs. Je pensais qu’ils étaient tous agressifs, tous de gros dégueulasses. Non. Ou peut-être que ce n’est qu’une façade. Après tout je m’en fiche, pour le moment cet homme est agréable et gentil avec moi mais, je ne peux pas m’empêcher d’être méfiant avec lui, gentil n’a qu’un œil. Je souris faiblement. Heureusement que je ne lui ai pas crevé un œil, je m’en serais encore plus voulu, j’aurai eu des emmerdes d’un autre monde et … et peut-être qu’il m’aurait descendu, juste parce qu’à cause de moi, je lui ai apporté des ennuis. Ou alors non, peut-être parce que je fais parti de ces préférés ? Je rapporte beaucoup, les habitués reviennent souvent.

    Il me posa une question, je relève les yeux vers lui et je hoche la tête, murmurant un oui. Ah, peut-être qu’il va me dire qu’il n’aime pas les russes ? Certains ne les aiment pas parce qu’ils sont vu comme des fouteurs de merde, des gens qui boivent sans arrêt. Bref, tous ces clichés qui ont une part de vérité, surtout concernant l’alcool et les réseaux de prostitutions, la mafia et tout ce qui s’en suit. « Je pense que je ne peux pas cacher mes origines … De Moscou, et vous ? » Il se présente ensuite, je pince mes lèvres entre elles. Je n’aime pas ce genre de choses, je n’aime pas les présentations et le moment où on se raconte nos vies. Mais je suis un bon menteur, sauf que ça me fatigue d’inventer à chaque fois des mensonges. J’affiche un sourire, légèrement en coin puis le regarde. « Vous portez très bien votre nom. Le visage d’un ange, le prénom … vous êtes un ange tombé de la haut ? » Je suis croyant oui, disons que j’ai la foi, que je sais que quelqu’un nous domine de là haut mais c’est tout. J’ai lu la bible également mais c’est tout. S’il existait vraiment un dieu, peut-être qu’il m’aurait épargné au lieu de me mettre dans cette galère. « Appelez moi Phoenix. » Finalement je pense savoir pourquoi il me surnomme comme ça, pourquoi c’est mon surnom. Je renais de mes cendres à chaque fois, après m’être fracassé la figure n’ayant pas réussi à surmonter les dures épreuves de la vie. Je renais, je revis à chaque fois ne me laissant pas me démonter pour autant.

    Je détaille l’homme en face de moi, n’en loupant pas une miette. Très charmant, bien bâti, très attirant. Ce qu’il dégage, cette aura … il attirerait presque tout le monde et ferait même virer un hétéro de bord, j’en suis quasiment sûr. « Et vous êtes quoi ? Votre métier … » Je dois m’exprimer comme un pied, mais ce n’est pas facile et j’ai l’impression de me ridiculiser un peu. Je finis par soupirer et je regarde mon verre, pensif. « Putain … » Dis-je en russe, un peu pour moi-même puis je demande un autre verre, de gin cette fois puis je plante mon regard émeraude dans son regard azur. « Je vous offre ce verre là … je pense que je dois le faire, après ce verre que j’ai renversé sur votre haut ! » Je glisse mon pied contre le sien lentement, lui lançant un regard presque de défis, tout en me mordant lentement la lèvre inférieure sensuellement, faisant jouer mes doigts sur mon verre vide.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1176
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 38
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur de la Wilde Gallery
● Theme Musical : Hot Blooded
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde family

oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Tumblr_o8i17pD7FO1rjv069o8_r1_250

Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty27/5/2014, 20:40

Effectivement il ne pouvait pas cacher ses origines ! Son accent était très prononcé et n'importe qui aurait pu deviner des origines slaves. Et beaucoup auraient dit la Russie parce que les gens, à les entendre, ne connaissent pas les autres pays de l'Est. Lorsqu'il lui demanda d'ou il était, Castiel eu un léger sourire.

De Moscou également. Faut croire que le monde n'est pas assez grand !

Deux pauvres russes qui se retrouvaient à New York !
Bon, certes, Castiel n'était pas demandeur en compliments. Mais lorsqu'on lui en faisait, ça faisait toujours plaisir. Du coup lorsque le jeune homme parla de son prénom angélique et de son visage, il ne pu s'empêcher de sourire en le regardant dans les yeux.

Et bien merci !

Ça faisait toujours plaisir ! En revanche il n'était pas tombé du ciel ! D'ou les anges étaient des dépravés qui faisaient des enfants illégitimes hein ? Bref. Il eu une réponse pour le moins surprenante de la part du jeune homme quand à son nom. Phoenix ? Bon, on est d'accord, il y a peu de gens qui utilisent des pseudos dans la vie réelle. Les artistes en tout genre, les mégalo, les catcheurs, les prostituées ou les danseuses du Crazy Horse, les gens qui ont des choses à cacher. Enfin, Castiel ne se posa pas plus de question pour l'instant. Comme dit il ignorait si ils allaient passer du temps ensemble alors il ne s'en formalisa pas.

Si vous le voulez.

Se contenta-il de dire. Il devait avoir ses raisons ! Il ne loupa pas ce cher Phoenix en train de le détailler, mais ne dit rien. Après tout il s'était rincé l'oeil tout à l'heure, à chacun son tour. Puis il lui posa une question, enfin, tenta de lui en poser une. Il fallait croire que l'américain n'était pas encore totalement assimilé pour lui du coup il cafouilla. Et lorsqu'il l'entendit jurer en russe, il ne pu s'empêcher de sourire. C'est peut être con mais ça faisait du bien d'entendre quelqu'un parler cette langue. Même si c'était pour jurer ouais …

Ne vous en faites pas je ne vais pas me moquer de vous.

Loin de lui cette idée. Mais il ne pu s'empêcher de trouver ça très charmant. Puis le jeune homme le regarda dans les yeux en lui proposant de lui offrir un verre. Oh qu'il ne s'en … Minute. C'était lui ou il lui faisait du pied ? Ouais il lui … Euh … Non c'était plus que ça. Ce pied baladeur, ce regard et …

*Woh putain c'était quoi ça ?*

Ok, il avait vu plein de gens se mordre la lèvre. Dans plein de circonstance, dont bien entendu, celle ou la personne en face de lui était en train de lui faire du charme. Enfin jusqu'ici, ça ne l'avait jamais autant chauffé ! Les yeux braqués sur ces lèvres pleines, Castiel sentit très brusquement qu'il avait chaud. Se foutant une baffe mentale, il redressa difficilement les yeux vers ceux de ce très, très, très charmant inconnu. Ils parlaient de quoi déjà ? Ah ouais le verre.

Si vous voulez.

Paye ta réponse. Enfin chacun aura payé un verre à l'autre. Il garda alors le contact visuel avec le jeune homme, se faisant violence pour ne pas bifurquer sur ses lèvres.

Et vous ... vous faites quoi en fait?

Demanda t-il avant de réaliser qu'il n'avait pas non plus répondu à sa question.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty27/5/2014, 21:22

    En effet, ça fait drôle de se dire que je me trouve face un russe. Peut-être qu’il pourrait m’apprendre à parler un peu mieux cette langue qui m’est difficile à parler correctement, à trouver mes mots. Peut-être qu’il pourrait m’apprendre oui, ce serait plus simple en plus si je lui demande des mots en russe, il saura me les dire en anglais. Enfin, peut-être que l’on ne se reverra plus d’ici là, peut-être que ce n’est que de passage, certainement. Donc je resterais dans mon ignorance et je ne m’améliorerais probablement jamais. Enfin, ne jamais dire jamais, n’est-ce pas ? Je n’ose pas lui demander son aide, disons que j’aime plutôt me débrouiller seul mais s’il me le demande, s’il le fait de lui-même, ça ne me gênerait pas.

    Je lui demande ensuite de m’appeler Phoenix, j’affiche un petit sourire. Peut-être qu’il va croire que c’est un pseudo, se poser des questions à propos de moi mais qu’importe, s’il a des questions il n’aura qu’à les poser et j’y répondrais. En mentant, évidemment. Je lui dirais tout le contraire, peut-être m’inventer une énième vie ? Une vie de rêve, une vie que j’aurai pu avoir si ma mère n’aurait pas baissé les bras. Je me mets à jurer ensuite en russe et j’avais complètement oublié qu’il l’était aussi, donc ça veut dire qu’il comprend. Je suis un peu surpris et je hoche la tête puis je pince mes lèvres entre elles.

    « Désolé, c’est … ça m’énerve. Ca m’empêche de faire beaucoup de choses … » Ca a empêché ma mère a trouvé du travail. Elle a du se prostituer et elle en est morte. C’est sûrement ce qui m’attend. Très vite je passe aux choses sérieuses, plus intéressantes. Je glisse mon pied contre le sien avant de le remonter lentement, continuant de me mordre la lèvre inférieure avant de m’arrêter et de passer ma langue sur mes lèvres pour les humidifier. J’ai bien vu que ça lui faisait un petit effet, et ça ne me déplait pas, au contraire, ça m’amuse. Je souris amusé, continuant de soutenir son regard. Je demande au serveur de mettre la même chose pour Castiel puis il alla chercher nos verres avant de revenir avec. Je le remercie et glisse mes doigts sur le nouveau verre, plein. Il me demande ce que je fais. J’attendais cette question. Que dois-je lui dire ? La vérité ? Non. Pourquoi est-ce que je le lui dirais ? Je veux d’abord jouer avec lui avant tout. « Un métier risqué … qui m’implique beaucoup. Je dois prendre soin de moi sinon je cours à ma perte. Un travail très physique pour ma part … à la fin de la journée, je suis vidé. » Un énième sourire en coin. Cette description est faite pour le mener sur de fausses pistes, ou des vraies. Je veux qu’il le découvre tout seul, ou même qu’il me donne le métier qu’il veut. « Et vous ? Vous ne m’avez rien dit … vous avez honte ? » Bien que je ne l’ai jamais croisé dans les rues, et même les autres gigolos … je les connais tous et je n’ai jamais entendu parlé d’un Castiel, et même son visage ne me dit rien. Je bois quelques gorgées de ma boisson, prenant mon temps de la siroter tout en continuant de soutenir son regard. Je glisse mes lèvres sensuellement autour de la paille avant d’aspirer lentement le liquide qui glissa le long de mon œsophage me brûlant lentement ce dernier.

    Je retire ensuite la paille d’entre mes lèvres puis je lui lance un petit regard rempli de désir et d’envie. Je suis entrain de l’allumer, oui clairement. J’ai envie de cet homme, si ça ne tenait qu’à moi je l’aurai déjà emmené quelque part pour lui faire des choses. J’ai envie de découvrir ce corps qui m’est inconnu, j’ai envie de laisser ma langue parcourir sa peau, découvrir le goût de cet homme. J’ai envie de sentir son souffle se mêler au mien, ses mains sur mon corps … me toucher et me caresser. J’avale difficilement l’air, serrant les dents puis je reprends mes esprits, me rendant compte de ce que je suis entrain de penser. C’est malsain. « Vous êtes amoureux de quelqu’un ? »
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1176
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 38
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur de la Wilde Gallery
● Theme Musical : Hot Blooded
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde family

oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Tumblr_o8i17pD7FO1rjv069o8_r1_250

Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty27/5/2014, 21:51

A force de discuter vous apprendrez petit à petit.

Avait répondu Castiel dans sa langue maternelle. Sérieux ça lui faisait bizarre de discuter russe ici ! Mais ça lui faisait plaisir aussi. En revanche, il avait appris à parler anglais assez jeune, son père ayant tenu à ce qu'il sache parler cette langue. Et ça lui avait bien servi ! Après il se doutait que d'autres n'avaient pas eu un père anglais pour vous apprendre à parler cette langue. Castiel écouta la description du boulot que faisait le russe. Le premier truc qui lui venait à l'esprit était un métier dans le sport. Enfin, pour le coté risqué il avait un doute, alors, il ne savait pas en fait.

Et bien …

En tout cas ça promet ! Il ne savait ni son prénom, ni son job ! Et franchement, ça lui était égal. Royalement.

Après vous savez, j'ai croisé toute sorte de gens dans cette ville. Du jeune gigolo à la dépressive dans un confessionnal …

Il soupira en haussant les épaules. L'histoire ne disait pas si après il y avait eu plus qu'une simple rencontre. Enfin, bien sûr qu'il y avait eu plus que ça. Oh après il avait toujours la possibilité d'être surpris ! Qui sait ! Il n'avait jamais rencontré d'agent secret ( du moins pas qu'il sache) de mafieux ou de terroriste. C'est vrai qu'il n'avait pas répondu, mais non, ce n'était pas parce qu'il ne voulait pas le dire.

Ah non je n'ai pas honte ou quoi que ce soit !

Fit Castiel. C'est juste qu'il avait oublié de répondre. C'était pas sa faute aussi, il n'avait qu'à pas faire ce truc avec ses lèvres la …

J'ai une galerie d'Art dans la ville en fait.

Rien d'extraordinaire en fait, rien qui ne soit honteux. Il avait juste une galerie, organisait de temps en temps des vernissages, gagnait bien sa vie et était heureux sur ce point la. Il sentit très nettement le regard du russe sur lui, le brûlait littéralement. Le regard qu'il lui lança était sans équivoque. Il était bel et bien en train de l'allumer. Oh et ça marchait très bien ! Déjà parce qu'il lui plaisait. De voir à quel point cela pouvait être réciproque était terriblement grisant. Ensuite parce que ce n'était jamais Castiel qui disait non à ce genre de situations. C'est qu'il avait du temps à rattraper. Par contre, la question du jeune homme le prit de court. Tant qu'il eu du mal à s'empêcher de rire.

Désolé, je ne m'y attendais pas à celle-la ! Mais pour vous répondre non. Une fois, ça m'a suffit amplement.

Pas deux. Oh après … qui sait ! Il n'était jamais à l'abri d'une surprise, même si il n'y croyait plus vraiment. Et n'en n'avait envie.

Et vous, y a t-il quelqu'un dans votre vie ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty27/5/2014, 22:09

    Me voilà surpris lorsqu’il me parle en russe. J’affiche un sourire, ça me rassure d’ailleurs ce qu’il me dit. Ce n’est pas facile d’apprendre une langue comme celle-ci, encore moins quand vous ne savez pas lire et écrire donc, apprendre de vous-même dans cette situation là, c’est compliqué. De plus mes parents étaient des russes, de purs russes et ne m’ont jamais appris cette langue. Du moins, mon père n’eut pas le temps. Ni ma mère, trop occupé à tremper son biscuit, elle n’avait jamais du temps pour moi. De toute façon, tout ce qu’elle savait faire, c’est écarter les jambes … finalement, je ne vaux pas mieux qu’elle. Il me parle ensuite qu’il a croisé beaucoup de gens dans cette ville, me parlant de gigolo et d’une dépressive dans un confessionnal. Je déglutis difficilement.

    « Le gigolo, il savait y faire au moins ? » Dis-je affichant un sourire en coin. Peut-être pas mieux que moi, d’ailleurs. Il me dit ensuite son métier et je hoche la tête, pas le moins surpris. Il a une tête à taffer dans ce genre d’endroit. Je ne le vois pas du tout commercial, avocat ou autre, encore moins flic. Physiquement et rien que sa façon d’agir, il est trop barré pour ce genre de métier, l’art lui correspond bien. « Vous devez en connaitre beaucoup sur l’art alors, c’est votre passion ? » J’insiste de mon regard sur lui, un regard de braise et qui veut en dire long. Ce genre de situation m’amuse, surtout quand on sait comment ça va finir par la suite, surtout quand on sait ce qui va se passer. Il rit à ma question, j’arque un sourcil, le fixant puis je lève les yeux au ciel puis je me mords la lèvre inférieure. « Je n’ai jamais eu quelqu’un dans ma vie, je n’ai pas le temps, et je ne peux pas me le permettre. » Malheureusement. Ou pas d’ailleurs, peut-être que comme ça je suis tranquille et ça m’évite de souffrir, comme a souffert ma mère. « L’amour, ça te pourrie juste la vie. Ca ne m’intéresse pas. Je préfère profiter de la vie, je suis encore jeune. »

    Ou peut-être pas, j’ai trente ans passé, aucun enfant et je ne suis pas casé. Je fais le tapin … je ne pourrais pas me permettre de tomber amoureux de quelqu’un. Je soupire puis je joue avec ma paille ensuite et je glisse l’extrémité de ma langue à cette dernière avant de la choper pour boire à nouveau de ma boisson. Je glisse à nouveau mon pied contre le sien avant de remonter lentement le long de sa jambe puis je le glisse ensuite lentement entre ses jambes sans pour autant atteindre l’objet de mes désirs, me contentant de rester simplement près de ses genoux. « Vous pouvez m’apprendre à parler anglais ? Me donner des cours de langue … » Dis-je sur un ton assez sensuel puis je fais à nouveau glisser mon pied le long de ses jambes pour qu’il finisse près des siens. « On peut commencer tout de suite si vous voulez… »
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1176
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 38
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur de la Wilde Gallery
● Theme Musical : Hot Blooded
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde family

oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Tumblr_o8i17pD7FO1rjv069o8_r1_250

Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty27/5/2014, 22:33

Castiel eu un sourire amusé à sa question. Si le gigolo se débrouillait bien ? Il devait avouer que oui. Il savait y faire. Même s'il était jeune.

Il se débrouillait plutôt pas mal il faut le dire.

Enfin ça l'avait pas mal refroidi quand il avait apprit la nature de ses activités et qu'il pensait faire de Castiel un client. Bah voyons ! Il était pas encore assez vieux et moche pour avoir à payer pour ça ! Non mais oh. Il n'en n'était pas arrivé à ce stade la. Sinon oui, l'art était sa passion. Depuis toujours. Il dessinait et peignait de temps en temps, mais ce n'était pas grandiose. Un simple passe temps comme un autre. Il préférait mettre en valeur les oeuvres des autres pour le grand public. Donc oui, il s'y connaissait.

Disons que je sais remarquer la beauté quand je la vois.

Lui dit-il en lui adressant un regard lourd de sous entendus. Hé, n'allez pas lui faire croire que personne ne lui avait jamais dit qu'il était canon. Oh et …

*Putain il recommence !*

Certes, il l'avait fait pendant qu'il réfléchissait à sa réponse, mais il avait de nouveau mordu ses lèvres ! Et lui pourquoi avait il eu le malheur de les regarder à ce moment, hein ? Quel con sérieux ! Parce qu'une fois de plus, ça le chauffa plus que de raison de faire ça. Il avait juste envie d'envoyer voler la table de son contenu et de l'embrasser de tout son soûl. Ce fut la voix du russe qui le fit revenir à la raison. Ah oui leur discussion. Il se reprit du mieux possible pour écouter ses mots. Castiel ne pouvait ni approuver, ni désapprouver ses dires. Il avait été tombé amoureux une fois, et ça l'avait amené à se marier. Non pas que ce fut une erreur, mais bon. Cas ne pouvait pas renier qui il était dans le fond. Alors d'un coté il avait raison de vouloir profiter de sa vie.

Oh pour ça vous avez raison, profitez !

Mais il en avait pas marre de l'allumer comme ça ? A jouer avec ses lèvres et sa langue comme ça ? Du coup Castiel prit une bonne gorgée de son verre histoire de se calmer un peu. Enfin, si c'était possible, avec ce pied qui continuait à le caresser sous la table. A tous les coups, les gens autour d'eux voyaient la scène comme un truc banal. Deux mecs qui causent et c'est tout. Ils ne voyaient pas ce désir qui grimpait des deux cotés. Ils ne pouvaient pas deviner à quel point Castiel crevait d'envie de lui retirer cette foutue boisson des lèvres pour les ravir. Le russe prit la parole, d'une voix on ne peut plus sensuelle, afin de lui demander des cours de langue.

Mais j'en serais ravi.

Lui fit-il en le regardant droit dans les yeux. Commencer de suite ?

Au moins, vous ne perdez pas de temps.... Mais ce n'est pas pour me déplaire.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty27/5/2014, 23:42

    Je me mords la lèvre inférieure lorsqu’il me parla du gigolo, en effet, peut-être qu’il faut que je lui prouve de quoi je suis capable, il verra qu’il y a bien mieux, plus compétant. C’est comme ça que ça marche la rue, les prostituées. On se bat pour garder notre place et pour montrer ce dont on est capable et qui sont les meilleurs. Malheureusement, c’est la loi de la rue. Je souris à son compliment, ça fait plaisir toujours d’en recevoir. J’en reçois tous les jours sur ma manière de faire avec les gens, avec mes doigts, mes lèvres, mes fesses et mon membre. J’aime les compliments, au moins ça flatte mon égo et il en a besoin.

    Je recommence mon manège très vite, j’ai envie qu’il craque et je sens cette tension sexuelle entre nous. Je sens qu’il résiste, qu’il n’a qu’une envie c’est de me sauter dessus. Je l’attends, et avec impatience. Mais très vite je lui fais du rentre dedans, autant faire les choses correctement et aller jusqu’au bout. Je soutiens toujours son regard, reprenant ma paille et rejouant le même rôle avant de finir ma boisson cette fois-ci. Il me répond en russe et je souris en coin. « Je ne perds jamais de temps …Sait-on jamais, si la personne que je désire me file entre les doigts. » J’attends qu’il finisse son verre puis je me lève et je vais payer le serveur ensuite, lui faisant un clin d’œil puis je reviens vers Castiel et dépose mes mains sur ses épaules, me penchant, glissant mes lèvres à son oreille puis je lui susurre : « Vous venez … ? » Je me détache ensuite m’éloignant et je me dirige jusqu’aux toilettes, l’attendant puis je vais dans une cabine, le laissant refermer derrière lui puis je m’approche de lui et je retire sa veste, souriant en coin, rapprochant mon visage du sien, mes lèvres qu’à quelques centimètres des siennes. Je peux sentir son souffle s’écraser contre mes lèvres, se mêler au mien.

    Ca me fait drôle de coucher avec quelqu’un par envie et non par obligation, gratuitement en plus. Je me colle contre la paroi et je relève une de mes jambes, la glissant contre les siennes avant de le rapprocher de moi, de le coller à moi à l’aide de cette dernière. Je dépose finalement mes lèvres contre les siennes et l’embrasse avec envie, mêlant ma langue à la sienne, lâchant un long soupire d’aise. J’ai tellement envie de cet homme, j’ai envie de lui arracher ses vêtements. Je me détache de ses lèvres et retire son t-shirt avant de laisser mon regard parcourir son torse dénudé. Un homme parfaitement bien bâti et dessiné, ça me plait. Je me penche et glisse ma langue contre l’un de ses tétons, venant le lui lécher puis le sucer jusqu’à ce qu’il durcisse avant de m’attaquer à l’autre. Je me redresse ensuite et défait sa ceinture et je retire le bouton de son jean avant de lui retirer ce dernier afin qu’il ne reste qu’en sous-vêtement. « J’aime beaucoup ce que je vois … » Dis-je dans un murmure puis je repose mes lèvres contre les siennes et je glisse ma main dans son sous-vêtement pour venir à la rencontre de son membre, le découvrir, le sentir, l’envelopper de mes doigts, le caressant avant de m’arrêter et d’insister de mon doigt sur l’extrémité de son membre.

    « J’ai tellement envie de sentir cette chose contre moi … » Dis-je dans un murmure. Je me mets bien vite à genoux ensuite, passant ma langue sur la totalité de son membre avant de ne titiller que l’extrémité de ce dernier, insistant sur la fente, glissant toute la peau de son membre en arrière afin de découvrir ce bout rosit par l’excitation que je prends en bouche, suçotant et faisant jouer rapidement ma langue contre avant de prendre tout ce que je peux en bouge, entamant de rapide vas et viens avant de venir glisser une de mes mains à ses bourses, les lui caressant. Je ne me retiens pas de pousser des petits gémissements, salivant beaucoup sur son membre pour qu’il glisse mieux, resserrant mes lèvres autour avant de relever les yeux vers lui, pour voir sa réaction, et rien que de voir les hommes prendre du plaisir à ce que je leur fais, ça m’excite davantage.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1176
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 38
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur de la Wilde Gallery
● Theme Musical : Hot Blooded
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde family

oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Tumblr_o8i17pD7FO1rjv069o8_r1_250

Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 00:34

S'il était du genre à ne pas perdre de temps c'était une bonne chose aussi. Et il eu une nouvelle preuve, s'il en fallait une, que le désir était plus que partagé. Une fois son verre terminé il vit le jeune homme se lever afin de payer sa commande. Lorsqu'il revint, les mots qu'il glissa à son oreille finirent de l'achever.

Avec plaisir …

Il laissa à son tour de quoi payer le verre promit à son futur amant avant de le suivre. Castiel finit par le rejoindre dans les toilettes, puis dans une de ces cabines. Il le laissa lui retirer sa veste, pendant qu'il voyait son visage se rapprocher du sien. Pour qu'enfin leurs lèvres se rencontrent ! Pour le coup, vous n'imaginez même pas à quel point il en fut soulagé ! Depuis tout à l'heure il le narguait à se mordre les lèvres à tout va .. .Alors ça va un moment mais après, faut que ça cesse.

C'est avec plaisir qu'il se rapprocha de lui, maintenant le corps du russe contre la paroi de la cabine, passant ses mains à ses hanches afin de les glisser sous ses vêtements. Le baiser qui s'en suivit fut des plus torrides qu'il eu à partager. C'est presque effrayant de voir à quel point on pouvait désirer un parfait inconnu. Castien crevait d'envie de découvrir le corps de cet homme, si attrayant. Oh, il savait déjà que ce qu'il découvrira allait lui plaire ! Avec une belle gueule comme la sienne, le reste ne pouvait qu'aller avec ! Finalement le jeune homme mit fin au baiser pour lui retirer le haut de ses vêtements avant de le détailler sans gêne. Cela ne le dérangeait pas non plus après tout. Il en profita pour retirer au moins la veste que portait son amant. Il n'allait pas être le seul à être désapé non ? Il eu un sourire amusé, ne perdant rien de son excitation lorsqu'il s'attaqua à ses tétons, et le laissa lui retirer ses autres vêtements. Bon sang, ce qu'il avait chaud … Y'a pas à dire, les gens du froid savent comment se tenir chaud. Oh si en plus il aimait ce qu'il voyait …

Ravi de l'entendre !

Lui fit-il avec un sourire en coin. Il accueillit ses lèvres de nouveau avec plaisir, sentant son excitation encore grandir si c'était possible lorsqu'il sentit la main du jeune homme glisser dans son sous vêtement le caresser. Bon, d'accord, la plupart du temps, c'était Castiel qui prenait les devant avec ses amants ou amantes. Il ne se gênait jamais pour passer aux choses sérieuses ou les engager. La plupart du temps, avec les hommes, il se montrait nettement plus entreprenant aussi. Et si il était enclin à s'adapter selon la personne qu'il avait face à lui, généralement il se trouvait être le dominant. Mais la, c'était complètement différent. Il s'en foutait de tout ça il voulait juste l'homme qui le rendait dingue. Il sentait le désir brûler en lui, le consumant entièrement. Son coeur battait bien vite, et il manqua d'exploser aux mots de son amant d'un soir.

Il aurait bien aimé trouver quelque chose à répondre, mais il ne sut pas quoi dire. Surtout lorsqu'il le vit se mettre à genoux devant lui. Oh bordel … Il se mordit les lèvres lorsqu'il le vit titiller son membre, le léchant, de haut en bas, dans tous les sens avant de finalement le prendre en bouche, commençant des va et viens. Cas laissa sa tête pencher en arrière, contre la paroi, les yeux fermés, glissant ses doigts dans les cheveux du jeune homme. Sans pour autant appuyer dessus.

Merde … t'es doué …

Réussit-il à dire entre deux soupirs. Une pipe d'enfer, voilà ce à quoi il avait droit en ce moment même ! C'était juste extraordinaire comme sensation. Une chose était sûre : il allait le rendre complètement dingue ! Si ce n'était pas déjà fait. Les yeux mi-clos entre la réalité et un autre monde, la respiration hachée … Bon si on lui avait dit qu'il prendrait un tel pied ce soir, il ne l'aurait sûrement pas cru !

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 00:58

    Tout cela m’excitait, ça me mettait dans un état d’un autre monde, jamais je n’aurai cru être autant excité à l’idée de me faire quelqu’un dans les toilettes d’un bar, et en plus je le désire réellement. Ce n’est pas comme si c’était un client, je ne me force pas au contraire cet homme me plait et je le veux, tout de suite. Je sais que je plais, je sais que j’ai de quoi attirer du gros poisson dans mon filet mais celui là, je le voulais plus que les autres. Il y a quelque chose qui m’attire chez lui, déjà le fait qu’il soit russe et qu’il me comprenne puis, ces yeux tellement bleus et …si envoûtant. Je pourrais m’y noyer, si je le laisserais m’emporter. Très vite je me retrouve avec cet ange dans les toilettes, le déshabillant entièrement et rien que la vue de son corps m’arrache un long frisson. Cet homme est bien bâti, et en plus il a tout là où il faut. Il a de quoi plaire aussi, et faire changer un hétéro de bord.

    Ses lèvres, j’en suis accro. J’y ai à peine goûté deux ou trois fois en l’espace de même pas deux minutes et j’ai déjà envie d’y regoûter, encore et encore. J’ai envie de sentir sa langue, son souffle contre mes lèvres, sa langue venir caresser la mienne. Bien vite je prends les choses en main, me mettant à genoux avant de lui faire une gâterie digne de moi. Son compliment me flatte, ça me fait plaisir de l’entendre me le dire. Je continuais mes vas et viens sur son membre avant de le retirer et de lécher ce filet de ce liquide précieux puis je descends à ses bourses, glissant ma langue entre les deux puis sur les deux avant de venir les sucer une par une, comme je le peux puis je m’arrête et je griffe ses cuisses, léchant à nouveau sa virilité de tout son long tout en le regardant.

    « Il savait mieux le faire que moi, ce gigolo ? » Flatter mon égo, encore et encore, l’esprit de compétition. Je veux être le meilleur, je veux être celui le plus demander et réussir là où ils ont tous échoués. Que mon proxénète soit fier de moi et qu’il n’ait plus à me maltraiter comme il le fait. Toucher à celui qui lui rapporte le plus, il ne le fera pas, s’il m’abîme, il perd du fric. Je glisse ensuite deux de mes doigts dans ma bouche avant d’en glisser seulement un pour le moment en lui pour revenir lui astiquer son membre, resserrant comme je le peux autour de sa bouche, humidifiant bien l’objet de mes désirs avant de me redresser, gardant un de mes doigts en lui, rajoutant ensuite le deuxième. Un désir tellement énorme, j’ai tellement envie de cet homme, de cet homme que je ne reverrais probablement plus par la suite… mais dont je n’oublierais pas ces moments passés ensemble, ce désir que je n’ai jamais connu. Ce plaisir de faire du bien à quelqu’un. C’est quelque chose que j’avais oublié. Je ne pensais pas que c’était encore possible. Je retire mes doigts et je me déshabille avant d’observer l’homme en face de moi, reprenant mes lèvres des siennes, l’embrassant à la fois sauvagement et passionnément, collant mon corps brûlant de désir contre le sien. Je glisse mes lèvres à son cou, y déposant de doux baisers, aspirant et suçant sa peau afin d’y déposer un léger suçon, non pas pour marquer mon territoire mais pour lui laisser un petit souvenir qui partira avec le temps.

    Je me détache ensuite de ses lèvres et l’observe, plantant mon regard dans le sien. « Tu es plutôt dominant ou soumis ? » Dis-je en inclinant ma tête sur le côté. De toute façon quoiqu’il arrive je saurais le faire, vu que c’est mon domaine. Je mordille sa lèvre, l’attrapant et tirant légèrement dessus. « Dommage que l’on ne soit pas dans un lit … j’aurai essayé toutes les positions avec toi … » Dis-je dans un murmure sensuel, d’une voix suave. Je me remets à caresser son membre, mais cette fois lentement, slowly pour le faire languir, car l’exciter un peu plus, je suis quasiment sûr que c’est impossible. Son membre est dur comme du béton, prêt à exploser et n’attendant qu’une chose.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1176
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 38
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur de la Wilde Gallery
● Theme Musical : Hot Blooded
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde family

oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Tumblr_o8i17pD7FO1rjv069o8_r1_250

Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 01:19

Il était cependant encore assez conscient pour pouvoir trouver amusant la question de son amant passager. Si le gigolo savait mieux y faire que lui ? Non mais sérieusement, dans l'état ou il était, soit prêt à se faire sauter sans autre forme de procès, avec un pur canon qui était en train de lui astiquer le membre … Vous voulez vraiment qu'il dise qu'on lui avait fait mieux ?

Hum … je n'ai pas encore assez … de quoi comparer …

Fit-il avec un sourire en coin. Si ça l'amusait de savoir s'il était meilleur ou non qu'un gigolo, alors Castiel allait se servir de ça, du moins, pour un instant. Après tout l'esprit de compétition entre mecs, ça existe. Si réveiller cela était synonyme d'une excellente soirée, alors il n'allait pas se priver. Castiel eu finalement un peu de répit lorsque le jeune homme dont il ignorait toujours le nom se déshabilla. Mais maintenant, le prénom de l'autre n'avait aucune importance. Parce qu'à peine il s'était écarté, dans cet espace pourtant petit, qu'il ressentait de nouveau l'envie de lui. Alors, ce fut avec plaisir et passion qu'il reprit ses lèvres lorsqu'il revient vers lui. C'était juste extra. Cas passa ses bras autour de lui, laissant ses mains glisser sur le corps bien fait de ce mystérieux russe, dont il ignorait tout en fait. Et il s'en foutait. Ce qui importait était qu'en ce moment il lui faisait vivre un moment d'enfer ! Alors au diable tout le reste ! De tout de façon, ce n'est pas comme s'ils avaient prévu de se revoir. Cela arrivait bien souvent, de s'amuser le temps d'une nuit et ne jamais se revoir. Donc, il allait profiter de cet instant pleinement. Il pencha la tête de coté lorsque son amant posa ses lèvres sur son cou, laissant quelques soupirs passer la barrière de ses lèvres.

Puis il fut le moment ou on se met au moins d'accord sur le rôle de chacun. Bien que des fois ce n'était pas nécessaire.

J'en ai rien à foutre, fais ce qui te chante.

Lui répondit-il. Les deux lui vont, mais vite ! Sinon, il allait crever ! Bon pour le coup, il se mit à regretter le fait qu'ils n'aient pas un lit, ou au moins un canapé … même un pauvre plancher à disposition ! Il trembla d'excitation lorsqu'il osa imaginer ce que ça aurait pu donner, et ce à quoi cela ressemblera dans très peu de temps. N'ayant que peu d'espace à franchir, il lui ravit une nouvelle fois ces lèvres qui l'avaient tant fait bouillir. Prendre ou être pris ? Telle est la question ! Il se sépara des lèvres du russe, et lui murmura, la voix pleine de luxure :

Dépêche-toi …

Cela ressemblait plus à une supplique qu'autre chose. Qu'il le prenne contre cette foutue paroi, mais qu'il fasse quelque chose. Ce mec le rendait fou ...

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 13:37

    Je serre un peu les dents. Pas encore assez ? Cet avant goût ne lui suffit donc pas ? Mais qu’il ne s’inquiète pas, ce n’est que le début, bientôt il touchera le septième ciel et si cela se trouve, il voudra me revoir car jamais personne ne l’aura fait autant crier. Personne ne lui a fait touché les étoiles comme moi je vais le faire. Il en redemandera, il me suppliera. Il s’en souviendra et il voudra trouver quelqu’un avec la même performance sexuelle que moi. Ce sera bien dur, à moins qu’il n’aille se payer un gigolo et encore, faut-il encore trouver le bon, bien qu’ils soient tous performants. Je me mords la lèvre inférieure lorsqu’il me dit qu’il n’en a rien à faire des rôles, oh très bien je fais me faire plaisir dans ce cas. « Vraiment tout ce que je veux ? J’ai comme une envie de dominer ce soir. » Et ça fait bien longtemps que ça ne m’est plus arrivé, en ce moment je ne tombe que sur des porcs dominants. Je l’embrasse à nouveau, prolongeant langoureusement notre baiser soupirant de bien être jusqu’à ce qu’il se détache pour me dire de me dépêcher. Me supplier ? Déjà ? Il lui en faut peu, en même temps, dans l’état dans lequel il est, cela explique tout.

    Je le retourne ensuite et je me remets à genoux avant de passer ma langue à son entrée, écartant ses fesses pour y avoir plus d’accès et je bouge rapidement ma langue avant de saliver contre pour plus l’humidifier. Je me redresse et j’attrape ensuite un préservatif dans ma poche puis je le mets avant de cracher sur ma main et d’appliquer ma salive à nouveau à son entrée, pénétrant mes deux doigts en lui. Je me frotte à sa fesse pour qu’il sente combien j’ai envie de lui. J’ai le souffle court, j’ai tellement envie de lui, de ne faire qu’un avec cet homme. Je le fais ensuite se tourner face à moi puis je glisse ses jambes autour de mes hanches, le portant avant de venir me glisser en lui petit à petit. « T’es étroit … j’aime ça. » J’attends qu’il s’habitue à ma présence en moi avant d’entamer de rapide vas et viens en lui, le gardant plaqué contre la paroi de la cabine. Ca me fait un bien fou, avoir envie d’une personne … c’est quelque chose de magique. Le faire par envie et non par obligation, ça change la donne. J’accélère mes vas et viens en lui puis je le maintiens avec une main puis je viens serrer son cou entre mes doigts, pas trop fort non plus, ne voulant pas l’étouffer. Ca en excite certains de se sentir soumis comme ça, ou même de sentir l’adrénaline monter …ce qui est mon cas. J’aime quand mes clients me font ce genre de choses, ça pimente un peu la relation et surtout ce n’est pas la même chose.

    « Tu aimes … ? Tu en veux encore ? » Dis-je en rapprochant mon visage du sien, mes lèvres près des siennes, mon souffle s’écrasant contre son visage. Je le lâche finalement puis je me penche afin de venir mordiller ses tétons à nouveau, le tenant par les cuisses et je m’enfonce un peu plus en lui, butant dans sa prostate à chaque allées et venues en lui, le faisant sautiller sur mon sexe devenant de plus en plus sec, faisant claquer mon bassin contre ses fesses dans un bruit plus qu’érotique. Je tire légèrement ma tête en arrière, prenant mon pied comme jamais. « Oh mon dieu … » Je finis par me retirer puis je baisse la cuvette et m’assois dessus, le laissant venir au dessus de moi pour s’empaler sur mon sexe fièrement dressé. J’écarte mes jambes, prenant appuie sur elles pour pouvoir soulever mon bassin et bouger à nouveau en lui tout à mon aise.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1176
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 38
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur de la Wilde Gallery
● Theme Musical : Hot Blooded
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde family

oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Tumblr_o8i17pD7FO1rjv069o8_r1_250

Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 14:08

Oui, tout ce qu'il voulait. Ce n'était qu'un « détail » de tout de façon. Tout ce qui comptait pour Castiel pour l'instant c'était de s'envoyer en l'air avec ce mec, rien de plus. Il voulait dominer ? Ça lui allait. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait eu le rôle de dominé justement. Ça ne fait pas de mal de temps en temps de varier les plaisirs ! Et quelque chose lui disait que du plaisir, il allait en avoir. Il se laissa retourner, sentant son amant le préparer. Bon c'est vrai, cette étape la n' a jamais été pour lui la plus plaisante, mais s'il ne voulait pas souffrir par la suite … Par contre, ce qui l'excita grandement, ce fut de sentir le désir de son amant contre lui.

Enfin, ils passèrent aux choses sérieuses ! Au grand plaisir de Castiel, il n'en pouvait plus. Il s'agrippa à ses épaules en enroulant les jambes autour de lui, et le sentit le pénétrer lentement. Tout le désir qui grondait en lui prit le dessus sur la douleur ressentie. Il eu un léger sourire aux paroles de son amant.

Ta gueule et bouge …

Lui souffla Castiel, plutôt amusé. Enfin, amusé, mais surtout très excité. A croire qu'il n'aurait pas eu besoin de lui demander de bouger puisqu'il le sentit commencer à faire des va et viens en lui. Et bon sang ce que c'était divin ! Toujours soutenu par son amant et par la paroi de la cabine, il se mordit les lèvres, retenant tout de même la majorité de ses soupirs. Y'avait-il des gens qui passaient dans ces toilettes ? De tout de façon si c'était le cas, ils avaient dû être repérés. Peut importe, parce que c'était juste trop bon.

Il fut vaguement surpris lorsqu'il sentit la main de son amant lui serrer le cou. Pas jusqu'à l'étrangler non plus ! Mais assez pour faire grimper la température. Se sentir soumis ainsi n'était pas ce qui l'excitait le plus. C'était quand tous les deux s'abandonnaient complètement l'un à l'autre, sans retenue. Que ça en devenait presque bestial. Et c'était exactement ce qui se passait entre eux. Ceci dit, il avait de bonnes questions lui. S'il aimait ?

J'ai l'air de ne pas aimer ?

Lui glissa Castiel, la voix grave. Et bordel oui qu'il en voulait encore ! C'était pas tous les jours qu'un homme comme lui le sautait dans les toilettes d'un bar d'une manière des plus sauvages ! Il n'imaginait pas a quel point il prenait son pied ! Cependant, lorsqu'il changea d'angle, Cas ne pu retenir un gémissement de plaisir. Droit dans le mille ! Il s'accrocha plus fort à ses épaules, se laissant totalement submergé par le plaisir qu'il lui procurait. A ce qu'il comprenait, son amant s'amusait tout autant que lui. Il rouvrit les yeux lorsque le mouvement cessa et qu'ils changèrent de position. Castiel vint s'empaler sur sa virilité, bougeant au même rythme que son amant, profitant de la position pour observer son visage, malgré le léger voile devant ses yeux. Putain ce qu'il était beau.

Ah ... bordel …

Soupira t-il en laissant sa tête basculer en arrière, les yeux mi-clos. Quel pied!

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 15:05

    Son ta gueule et bouge m’arrache un long frisson, c’est que monsieur est impatient et qu’il en a autant envie. Ca prouve que ça ne lui déplait pas tout ce que je fais, qu’il en redemanderait presque et je ne peux m’empêcher d’esquisser un sourire. Oh oui, bébé, ce soir tu es à moi et nous allons passer la meilleure soirée de l’année. Une soirée mémorable et que je ne suis pas prêt d’oublier, pour ma part. Je bouge comme je peux en lui, de manière brutale et rien que de l’entendre gémir, soupirer et même le sentir se cambrer, ça m’arrache un énième frisson, ça a le don de m’exciter davantage. Je ne fais plus attention à ce qui nous entoure, maintenant et à cet instant il n’y a plus que lui et moi et notre plaisir.

    Très vite je change de position, le laissant venir s’empaler sur moi et je me remets à reprendre les mêmes vas et viens qu’avant, touchant à chaque fois sa prostate, cognant dedans pour lui arracher des cris, pour le faire venir et surtout pour qu’il touche le septième ciel. Je plante mon regard débordant de désir dans le sien, mon corps commençant à trembler sous le plaisir. Bordel de dieu, si un jour on m’aurait dit que ce soir là je prendrais mon pied comme jamais et que je redécouvrais ce que c’était de prendre réellement plaisir, je ne l’aurai pas cru et je lui aurai ris au nez. Lorsqu’il bascula sa tête en arrière, je glisse une de mes mains dans le creux de son dos avant de me pencher et de déposer des baisers langoureux le long de son cou, puis sur sa pomme d’adam légèrement avant de descendre jusqu’à son thorax, laissant mes lèvres contre, fermant mes yeux en pensant à mon plaisir pour cette fois. Mais, il n’est pas comme les autres alors, je ne devrais pas. Je rouvre mes yeux et je serre les dents, poussant des gémissements bruyants avant de glisser mes mains sur ses fesses afin de les resserrer autour de mon membre pour que la pénétration se fasse plus dure et moins accessible, pour qu’il soit encore plus étroit et là, c’est le pied.

    Je ne contrôle pas mes vas et viens, je n’ai plus le contrôle de moi-même. Je suis sauvage, brutal et c’est presque limite si je m’en fiche si je lui fais du mal ou non, si ça lui déplait mais là je ne me contrôle plus du tout, je suis subjugué par tant de plaisir, tant de bien être. Ses cris, et le voir prendre du plaisir…j’en peux plus. Je viens prendre son membre en main, le caressant rapidement au même rythme que mes vas et viens en lui, mes bourses tapant à chaque allées et venues en lui contre ses fesses. « Oh bébé … » Je tire ma tête en arrière, resserrant mes doigts autour de son membre. Quelques minutes plus tard, je finis par venir en lui, lui donnant des longs coups secs et précis, me déversant contre sa prostate puis je me retire avant qu’il n’éjacule aussi puis je me mets à genoux et je prends son gland en bouche, caressant le reste de son membre que je n’ai pas pris en bouche. Lorsqu’il vient, j’avale tout puis je lèche l’extrémité de son membre, pour enlever le reste de semence puis je me redresse et j’essuie mes lèvres me redressant. Je retire le préservatif, je fais un nœud dedans puis je le jette dans la poubelle se trouvant dans les toilettes. « Ton corps me manque déjà … » Dis-je dans un murmure et je glisse mon index le long de ses lèvres, les lui caressant avant de remplacer mon doigt par mes lèvres, l’embrassant cette fois-ci d’une tendresse infinie. Je me détache ensuite et rouvre mes yeux. « Tu me permets de te tutoyer ? Après ce qu’il vient de se passer … » Je redresse ma tête puis je souris. Je me rhabille ensuite puis je souffle, me sentant bien, encore tout secoué par l’orgasme.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1176
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 38
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur de la Wilde Gallery
● Theme Musical : Hot Blooded
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde family

oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Tumblr_o8i17pD7FO1rjv069o8_r1_250

Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 15:44

Chaque mouvement que faisait son amant continuaient de rapprocher Castiel de la jouissance, de la plus délicieuse des manières. Cet homme rencontré par pur hasard tombait vraiment du ciel ! Il savait y faire dans ce domaine, ça se voyait, ça se sentait. Cas était on ne peut plus mieux placé pour le savoir à ce moment la. Pas qu'il s'en plaignait, au contraire, il fallait être fou ! Non, tout lui plaisait. L'homme en soi, même s'il ne savait rien de lui, sa manière de faire, son corps tout entier … tout.

Les coups de reins de son amants se firent plus rapides, plus brutaux, totalement sauvages. Pile ce que Castiel appréciait dans ces moments ! Alors vraiment, comment râler ? Bien au contraire. Les gémissements de Cas l'encouragèrent à aller dans cette direction, crispant ses mains sur les épaules de son amant lorsqu'il le sentit le caresser au même rythme que ses mouvements. Au bout de plusieurs coups de reins, soupirs et caresses, il sentit son amant atteindre la jouissance. A croire qu'il avait compris que Castiel n'allait pas mettre bien longtemps à le suivre, puisqu'il prit les devants en le terminant par une dernière fellation digne de ce nom. Dans un dernier gémissement il finit par se libérer dans la bouche du jeune homme. Complètement à l'ouest, il le vit à peine jeter la capote et entendit à peine ses mots. Il les comprit tout de même. Si son corps pouvait déjà lui manquer, alors qu'est ce que devait dire Castiel, hein ?

Le baiser que lui donna le jeune homme fut surprenant, en total contraste avec ce qui venait de se passer. Alors qu'ils venaient tout juste de s'envoyer en l'air comme des bêtes, voilà un baiser des plus tendres. Enfin ce n'était pas non plus pour lui déplaire. Il eu un sourire à la question qu'il lui posa ensuite. Bah pour le coup, Castiel ne pouvait pas lui dire non !

Je crois que ce serait débile de continuer à se vouvoyer en effet.

C'est pas comme s'ils étaient à présent de parfaits inconnus ! Donc pour le peu de temps qu'ils allaient passer encore ensemble, pas la peine de s'embêter avec des manières de politesses. C'est poli de se faire sauter dans des chiottes ? Non. A défaut c'est terriblement excitant. A son tour, Castiel se rhabilla, ayant encore l'impression d'être sur un autre monde.

Au fait, ça t'intéresse toujours de savoir si tu étais meilleur que le gigolo ?

Lui demanda t-il avec un sourire en coin. La réponse ? Oui, sans nul doute. Après ce que Castiel n'avait pas dit, c'est qu'il était jeune. Il avait quoi, genre vingt ans ? Il ne savait plus. Alors que la, cet homme avait la trentaine quelque chose comme ça. L'expérience ça aide il venait de le voir ! Et même, le gigolo était surtout escort, il ne couchait pas forcément. Enfin, que des excuses. Tout ça pour dire que Castiel avait passé un excellent moment.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 16:18

    Cet homme est tout ce qu’il y a de meilleur, tout ce qu’il y a de plus baisable. Je n’ai jamais goûté à quelqu’un d’aussi bon, quelqu’un qui me fait trembler et qui me donne un certain plaisir que je n’ai jamais réellement connu jusqu’à présent. Cet échange me fait comprendre qu’il existe des gens qui arrivent à me donner du réel plaisir, à me donner envie d’une personne et à ne pas me dégoûter totalement du sexe, au contraire je dois en être accro malgré moi. Je souris lorsqu’il me dit que ce serait débile de se vouvoyer encore. C’est vrai, après ce qui vient de se passer, ce n’est pas la peine puis il n’y a plus de politesse, plus de respect. Déjà, baiser dans les toilettes d’un bar … c’est un non respect de soit et de son partenaire, donc dans tous les cas. Puis maintenant je connais son corps, pas par cœur malgré moi mais je le connais et je n’ai qu’une chose à dire : il est parfait. Il me pose une question, je ne peux m’empêcher de me mordre la lèvre inférieure ensuite. Bien sûr que je veux le savoir ! Je veux savoir si j’étais meilleur, si je mérite ma place et si j’ai de quoi me vanter d’être encore meilleur qu’un de mes collègues.

    « Oui, je veux savoir. » Surtout que maintenant, il peut juger vu ce que je lui ai donner, vu que je lui ai fais toucher les étoiles et qu’il les a vue de près. Je glisse ma main à sa nuque lentement, après qu’il se soit rhabillé et je caresse ses cheveux, plongeant mon regard dans le sien, étant absorbé par la beauté de ses yeux, et même par sa beauté tout court. « J’espère que l’on se reverra … » Dis-je dans un murmure, au creux de son oreille avant de donner un coup de langue contre cette dernière puis je me redresse et lui vole un baiser, soupirant d’aise puis je me détache et l’observe. Je sors de la cabine des toilettes pour me laver les mains et me rincer la bouche ensuite et même le visage. Je me tourne vers lui et lui souris. « Ca te dérange si je ne parle que russe ? D’ailleurs tu me passes ton numéro ? Par contre … je ne sais pas lire alors je fonctionne que par appel… » Avouais-je un peu honteux puis je lui tends mon téléphone, c’est tout de même pratique pour communiquer et en général quand je reçois un sms, je demande à quelqu’un de le lire et d’y répondre pour moi. « Mais j’ai encore envie de m’amuser un peu … et je n’ai pas envie de te quitter aussitôt. Je me sens bien … enfin, voilà tu es de bonne compagnie ! » Dis-je pour rattraper le coup, serrant les dents. Je ne m’attache à personne, au moins ça évite de souffrir à la perte d’une personne puis dans le milieu dans lequel je suis, mieux vaut ne pas avoir d’attacher. « Mais, si tu as des choses à faire, je ne vais pas te retenir … »

    Ce n’est pas mon intention d’ailleurs, puis il doit avoir un chien, un chat ou autre qui l’attend chez lui, mais bon ça m’évite d’être seul et dépourvu de compagnie. Je n’aime pas être seul, je suis seul. Je n’ai pas réellement d’amis, à chaque fois que le client part ou que je rentre chez moi, je suis seul. J’ai besoin de mes clients, je me sens important ne serait-ce que pour quelques minutes, ou quelques secondes. J’ai l’impression de compter pour quelqu’un, même si ce n’est qu’un petit lapse de temps. Je quitte les toilettes ensuite avant de saluer le barman et de quitter le bar, attendant dehors si l’ange est d’accord de me suivre ou non. Je sors une cigarette de ma poche et l’allume avant de tirer dessus puis je recrache la fumée lentement, fermant mes yeux. C’était juste …woaw.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1176
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 38
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur de la Wilde Gallery
● Theme Musical : Hot Blooded
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde family

oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Tumblr_o8i17pD7FO1rjv069o8_r1_250

Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 16:45

Il était quasiment sûr qu'il allait vouloir savoir. Castiel eu un sourire en coin avant de lui répondre. C'est que maintenant il avait de quoi comparer les choses.

Si tu veux tout savoir, ton égo peut dormir sur ses deux oreilles.

Traduction : il était meilleur. La main du russe dans sa nuque, puis ses cheveux lui procura un frisson des plus agréables. Castiel releva les yeux vers lui, hypnotisé par ces yeux d'émeraude. Il ne savait pas pourquoi, il y avait un truc chez ce mec qui l'attirait, comme un aimant. Lutter contre ? A quoi bon ? Ou était le mal à se faire du bien ? Et c'est pas comme si il était le plus inaccessible au monde. Enfin, dans un sens, un peu. Très sincèrement, lui aussi espérait le revoir. Quand ? Il l'ignorait. Mais il espérait silencieusement que cette soirée ne serait pas la dernière. Alors qu'ils étaient tous les deux au lavabo en train de se rafraîchir un coup, le jeune homme lui demanda si c'était un problème s'ils ne parlaient que russe. Bien sûr que non que ça ne le dérangeait pas !

Au contraire, ça m'évite de le perdre ! Les quelques russes que j'ai pu croiser étaient trop occupés à s'américaniser pour ça.

Il y a une différence entre s'adapter à un payer et oublier qui on est. Bien sûr que Castiel privilégiait toujours l'anglais au russe dans cette ville, mais comme dit, les quelques guignols qu'il a pu rencontrer semblaient avoir oublié d'ou ils venaient. Dommage. Il prit le téléphone du jeune homme et y enregistra son numéro et s'envoya un sms vide pour avoir le numéro du russe, avant de le lui rendre. C'était bizarre d'avoir quelqu'un au nom de Phoenix dans son répertoire. Enfin, avec les quelques noms d'artistes qu'il avait, ça ne faisait pas vraiment tâche. Et non, Castiel ne lui demandera pas son prénom. S'il avait envie de le lui dire, libre à lui. Il devait bien avoir une raison pour ne pas le faire. Et il ne se moqua pas quand au fait qu'il ne savait pas lire l'anglais.

Ça doit être pas mal chiant au quotidien non ?

Pour plein de choses dans la vie ça devait être handicapant. Les sms étaient bien la les moins graves. S'il se paumait dans la ville c'était compliqué de se repérer par exemple. Castiel eu tout le mal du monde à retenir un large sourire aux paroles du russe. Il fallait croire qu'aucun des deux n'avait envie de mettre fin à cette soirée démarrée sur les chapeaux de roue ! Ah il était de bonne compagnie ?

Oh, vraiment ?

Et bien c'était plutôt bon à savoir. Et cependant, il n'avait rien qui ne le retenait. Il le laissa sortir en premier, terminant de se sécher les mains avant de s'en aller à son tour, saluant le barman comme si de rien n'était, ignorant parfaitement le regard suspicieux qu'il lui lançait. Il était encore sur son petit nuage. Dehors, il retrouve cet amant formidable en train de s'en fumer une. Il lève la main pour lui tapoter l'épaule afin de signaler sa présence. Lui adressant un sourire, il fit :

On va chez moi ?

Personne à la baraque, c'était leur jour, ou plutôt soir de chance ! Son ex était de sortie jusqu'à demain soir, ses deux gamins ne revenaient que demain après midi, c'était pas tous les jours qu'il n'y avait personne, ce serait très con de ne pas en profiter en plus. Castiel ne voulait pas laisser ce mec s'évaporer tout seul dans la nature, même s'il avait son numéro.

C'est pas bien loin.

Une bonne dizaine de minutes à pied pour retrouver son duplex de l'Upper east side. Ouais, il est comme ça.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 17:30

    Je me mords la lèvre inférieure lorsqu’il me dit que je peux dormir sur mes deux oreilles. Cela veut dire alors, que je suis performant et bien meilleur que lui. Ca me flatte, vraiment, ça me fait tellement plaisir. J’ai envie de lui dire que je dois être le meilleur gigolo qu’il s’est tapé mais je m’abstiens, je n’ai pas envie de le faire fuir. Je veux être « normal » à ses yeux, un mec comme un autre et c’est tout. Je veux être son meilleur coup d’un soir et pas que d’un seul d’ailleurs. Ca me rassure lorsqu’il me dit que je peux lui parler russe, ça lui évite de le perdre. C’est vrai d’ailleurs mais bon, je pense qu’il ne le perdra pas avec moi, je suis bien trop paumé et accroché à mes origines que ce n’est pas d’ici la veille que je vais parler correctement anglais mais bon qu’importe au pire si j’ai un problème, je n’aurai qu’à appeler Castiel et il m’aidera. C’est pratique, au final.

    Je le laisse ensuite entrer son numéro dans le téléphone et prendre le mien puis je reprends mon téléphone et le remercie puis il me demande si c’est chiant. Ca oui, je suis toujours obligé de demander de l’aide, ou même de me débrouiller … au pire d’abandonner. C’est bien cela qui m’empêche d’avoir trouvé un autre travail ou même de m’en sortir. Je suis rattaché à mon proxénète qui prend soin de moi, qui me donne tout ce dont j’ai besoin. « Très … ne pas savoir lire et écrire, c’est la merde … » Suis-je entrain de me confier ?! Je me donne une gifle mentale, cesse donc tout cela Anton, arrête de t’ouvrir à cet homme que tu connais à peine. Je lâche un long soupire, il faut que je me reprenne un peu au lieu de me laisser sombrer sous son charme, de fondre comme un bonhomme de neige au soleil. « Je ne sais pas lire, ni écrire tout court. Je n’ai jamais été à l’école. » Au moins comme ça, c’est clair et précis et il ne me demandera pas de lire en russe et ça m’évitera de me sentir mal à l’aise. Cependant, je ne lui dirais rien de plus concernant ma vie, là je lui en ai déjà dis de trop malgré moi. Je hoche la tête ensuite. Bien sûr qu’il est de bonne compagnie, que c’est agréable d’être avec lui puis, ça me change des autres. J’ai pas l’habitude de fréquenter des gens comme Castiel, et ça me fait du bien.

    Je sors pour m’en fumer une et je tire sur ma clope. Une bonne clope après la baise, c’est la meilleure. Je soupire d’aise et tire à nouveau avant de sentir une main me tapoter l’épaule pour attirer mon attention. Je me tourne ensuite vers l’ange aux yeux bleus et je hoche la tête. Pourquoi pas ? Cela veut dire déjà qu’il a du temps à m’accorder et, qu’il est seul chez lui. Je ne peux refuser, de toute manière j’appréhendais un peu d’aller chez moi. Peut-être qu’il m’attend de pieds ferme parce qu’il a envie de moi, de me voir et de me parler, mon proxénète. Donc, mieux vaut éviter cela.

    « D’accord ! Puis même si c’était loin … je suis endurant, trente minutes à pieds, ça ne me fait pas peur. » Je lui fais un clin d’œil. Endurant, ça oui qu’il le sait. Je souris puis je glisse une de mes mains dans ma poche et je me dirige ensuite jusqu’à chez lui, le laissant me guider évidemment. Je suis impatient de savoir où il vit, à quoi ressemble son petit chez lui. Je soupire puis je m’arrête avant de poser ma main sur son épaule lentement. Dois-je lui dire ? Ou non ? Avant qu’il ne le découvre de lui-même et qu’il ne me vire de chez lui en m’insultant de tous les noms. Non, en fait, il n’en saura rien. Je dépose un baiser contre ses lèvres. « Tu as des animaux ? »
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1176
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 38
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur de la Wilde Gallery
● Theme Musical : Hot Blooded
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde family

oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Tumblr_o8i17pD7FO1rjv069o8_r1_250

Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 17:57

Bon, il devait avouer qu'il fut très surpris à ses mots. C'est qu'il n'avait jamais rencontré de personne analphabète de sa vie. Il fit de son mieux pour cacher sa surprise, ne serait-ce qu'en ne disant rien. Il n'allait pas le critiquer non plus. Il ne devait pas avoir choisit de ne pas aller à l'école. En tout cas, plus Castiel en apprenait sur lui, moins il savait qui il était. Un prénom qu'il ignorait, une profession plutôt floue, et n'a jamais été à l'école ? Et bien il fallait croire qu'il avait un don pour attirer les personnes étranges vers lui. Par étrange il entendait qui sortaient de la norme. Il haussa les épaules.

Ce n'est pas grave, la différences des autres ne me gêne pas.

Lui dit-il le plus hônettement du monde. Il aurait bien pu venir d'une autre planète, Castiel continuerait à trouver cet homme canon comme pas possible. Cependant, il se demandait encore dans un coin de sa tête, quel était le parcours du jeune homme pour en arriver la. La encore, il ne dira rien. Comme dit il devait avoir ses raisons pour garder ses secrets. D'ou on racontait tout à des gens qu'on croisait à peine ? Oh certes ça arrivait de temps à autre, mais, ce n'était pas une obligation.

Ainsi les deux amants d'un soir se dirigèrent vers l'appartement de Castiel, dans la joie et la bonne humeur. Lorsqu'il sentit la main du jeune homme sur son épaule, il s'arrêta à son tour pour se retourner vers lui. Y avait il un problème ? Ah bah non ! Castiel lui adressa un sourire après le baiser qu'il lui donna. Des animaux ?

Non, rien de tel. Pourquoi ?

Si il avait des allergies ou une peur d'un animal il n'y avait rien chez lui. Ouais des gamins, mais ça perds pas de poils. Et puis ils n'étaient pas la, c'était bien la raison pour laquelle ils allaient chez lui. Il ne voulait pas imposer à ses mômes ses coups d'un soir. Ils finirent par arriver devant son immeuble. Sortant les clés de sa poche il les fit entrer tous les deux, dans le hall d'entrée, puis dans l'ascenseur. Puis de ce dernier au couloir, jusqu'à arriver à sa porte. Castiel l'ouvrit et laissa le jeune homme entrer et découvrir les lieux.

Bienvenue chez moi ! Mets-toi à l'aise je t'en prie.

Lui dit-il en fermant la porte derrière eux. Il laissa le russe se mettre à l'aise tandis qu'il retirait sa veste qu'il accrocha sur le portemanteau à l'entrée.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 18:43

    Je lui souris, au moins ça ne lui dérange pas que je ne sache pas lire ni écrire, il aurait très bien pu me critiquer, me poser des questions mais il n’a rien fait, et c’est tant mieux comme ça. Peut-être qu’il ne s’intéresse pas à moi, juste pour mes fesses et mon sexe, c’est tout. Ce n’est pas plus mal, de toute façon j’ai l’habitude que les gens s’intéressent à moi simplement pour ce genre de choses, le jour où quelqu’un s’attachera à moi parce qu’il m’aime vraiment comme je suis, ce jour là n’est pas prêt d’arriver, et cette personne n’est pas encore née. De toute façon, qui s’intéresserait à une personne comme moi ? Lorsque je pose ma main sur son épaule, j’étais prêt à lui dire mais finalement je lui pose une question très idiote d’ailleurs. Je hausse les épaules, pourquoi ?

    « J’ai peur des chiens … mais j’aime beaucoup les chats ! » Mais bon, tant pis puis d’un côté je m’en fou et je pense qu’il s’en tape un peu aussi de ce que j’aime ou pas. Après nous, je ne suis qu’un homme qui est là pour assouvir ses moindres envies, ses moindres désirs. Je ne suis là que pour ça, et je suis probablement né juste pour faire plaisir aux gens en mettant en valeur ce que j’ai de plus cher et de bien chez moi, mon corps. On arrive chez lui et je découvre déjà. C’est bien mieux là que où je crèche, puis ça a l’air très confortable et chaleureux. On finit par arriver et j’entre dans son appartement, regardant autour de moi. Belle baraque, il y fait bon vivre puis on peut très vite s’y sentir chez soit. Je relève les yeux vers Castiel lorsqu’il me dit de me mettre à l’aise mais je me contente simplement de retirer ma veste et de la déposer sur le porte manteau, l’imitant avant de regarder autour de moi.

    « J’aime beaucoup, c’est sympa chez toi. » Je tombe sur une photo où il y a une femme et des enfants. Je l’observe mais ne la prend pas puis je me tourne vers lui. Je me rends compte que je ne le connais pas. Je ne sais pas son âge. Ce que je sais juste c’est la taille de son engin, son métier et son prénom. « Ce sont tes enfants ? » Dis-je en pointant la photo du doigt puis je m’éloigne. C’est peut-être un peu déplacé d’être curieux comme ça mais bon. Je me dirige ensuite vers le canapé et je prends place sur le canapé, un canapé moelleux. Ca me fait drôle d’ailleurs, un tel confort, tant de décoration. Je m’y sens bien. Je redescends de mon petit nuage et je soupire. Je l’envie, totalement. « Tu aurais de l’eau s’il te plait … ? » Je lui affiche un faible sourire puis j’attends qu’il s’éloigne. Je prends mon téléphone et décroche ensuite lorsqu’on m’appelle. « Oui ? » Rien que d’entendre sa voix, ça me fait frissonner. Merde, ai-je fait une connerie ? « Demain je dois te voir, attends moi chez toi. » Soit, il veut se les vider, soit je devrais faire attention à ma tronche. J’acquiesce avant de raccrocher, tentant de me détendre et je souris, l’air de rien lorsque Castiel se pointe. « Dis … ça pourrait te paraitre bizarre mais, tu veux bien m’apprendre ? Je veux dire, à lire, à écrire et … à parler anglais ? Ca sera plus simple pour moi … » Et surtout, si je peux m’échapper de cette vie, si je peux partir loin d’ici et refaire ma vie –sans me faire buter en route.

    « Un travail parfait, des gosses, un bon cul, un putain de physique … tu dois être heureux. » Tellement heureux. Je me mords la lèvre inférieure puis je hausse les épaules et relève les yeux vers lui. « Enfin, je te souhaite de l’être jusqu’à la fin de ta vie, que tu trouves la personne qui te corresponde le plus. » Me voilà entrain de faire ma guimauve. Mon dieu ? Je prends le verre d’eau et bois quelques gorgées avant de soupirer et de pince mes lèvres entre elles. J’écrase le Anton en moi, je préfère laisser Phoenix prendre ma place et agir comme il se doit. Aucun sentiment, rien. Je glisse ma main sur sa cuisse lentement. « Ca te dirait de le refaire … ? Après ? Si tu veux tu peux me soumettre … Je suis aussi performant en soumission. » Je lui fais un clin d’œil puis je me penche à ses lèvres et l’embrasse ensuite, mêlant ma langue à la sienne sensuellement, glissant ma main à sa nuque, me rapprochant de lui lentement.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1176
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 38
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur de la Wilde Gallery
● Theme Musical : Hot Blooded
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde family

oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Tumblr_o8i17pD7FO1rjv069o8_r1_250

Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 19:36


Castiel hocha la tête à sa question.

Ouais, c'est mes mômes. Et mon ex.

La mère de l'un des deux. Enfin, on s'en fout. Il se doutait bien qu'il n'en n'avait pas grand chose à carrer. Il voulait de l'eau ? Pas de problème. Cas le laissa un instant seul le temps d'aller chercher de quoi boire dans la cuisine.
Lorsqu'il revint vers lui, sa question le surprit. Il voulait qu'il lui apprenne à parler anglais ? Et à lire et à écrire ? Bah ouais tu m'étonne que ce serait plus simple pour lui !

Volontiers. Je suppose que ce sera encore plus simple de t'apprendre vu qu'on parle russe tous les deux.

Si l'un des deux était chinois ça aurait été un peu compliqué. Il ne le dit pas à voix haute, mais, vu que son fils le plus jeune était en plein dans l'apprentissage de la langue anglaise c'était encore frais dans sa tête. Bon il pourra aller sûrement plus vite pour lui que pour son môme. Et puis, ce sera sa bonne action ! Paraît que ça faisait du bien au karma ou ces conneries comme ça. Et puis, c'était l'assurance de le revoir.
Il est vrai qu'il n'avait pas de quoi se plaindre. Le travail il ne dirait pas qu'il était parfait mais il l'aimait. Les gosses, ça se voyait qu'il en avait pas pour dire ça. Pour le cul et le physique il le laissait juger !

Si ça peut te rassurer j'ai des emmerdes, comme tout le monde.

Rien de grave cela dit. La preuve il vivait toujours ! Ceci dit pour le coup de trouver la personne qui lui correspondait le plus …

C'est pas mon but dans ma vie, mais merci.

Sympa. Mais comme dit, si son chemin croisait celui de LA personne, il ne fera pas son difficile.
Puis, il changea directement d'attitude. Non pas que ça le dérangeait. En rien il n'avait changé à ses yeux durant cette soirée. Encore la, il le trouvait terriblement canon, sexy, désirable au possible, attirant, bandant …

Est ce que … ça va ?

Lui demanda t-il tout de même. Il trouva ça plutôt étrange en fait, mais dès que ses lèvres se posèrent sur les siennes que son cerveau cessa de fonctionner correctement. Peut être qu'il n'attendait que ça depuis tout à l'heure en fait. Et ce n'était pas Castiel qui allait lui jeter la pierre non plus ! Loin de lui cette pensée ! L'idée d'inverser les rôles était plutôt tentante, il devait l'avouer. Ses mains se relevèrent toutes seules pour aller se glisser sur le visage du russe, avant d'aller se perdre dans ses cheveux. Il répondit à son baiser avec entrain, se délectant de ce nouveau contact.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty28/5/2014, 20:08

    Je suis un peu surpris d’apprendre qu’il a des enfants, mais bon en même temps, il a l’âge pour puis, je trouve ça relativement mignon. Pour ma part, je pense que jamais j’aurai d’enfants, et si j’en ai-je ne veux pas leur donner cette vie là, vivre dans un appartement miteux avec un père qui se prostitue, voir tous ces hommes et femmes venir à la maison… plus le proxénète qui e ramène à l’improviste. Non, jamais je ne ferais ça, si j’ai des enfants un jour, je partirais et je fuirais cette ville. Mais pour le moment, ce n’est pas le cas. Je ne compte pas avoir d’enfants de toute façon, je ne suis pas fait pour être père. J’ai trop de lacunes dans ma vie, de problèmes que je ne saurais assumer un enfant. Déjà un animal ce serait difficile de gérer alors imaginez un enfant. Je suis ravi qu’il accepte de m’apprendre à lire, écrire et parler anglais. Ca me fera un plus pour moi et ça m’aidera dans ma vie future. Je m’en sortirais, j’y crois dur comme fer.

    « [colordarkred]Merci beaucoup … j’en ai vraiment besoin.[/color] » Puis je n’ai pas les moyens de me payer un prof, ou même le temps d’aller en voir un et si jamais mon proxénète l’apprend, je pense qu’il sera bien fâché. Puis comme il le dit, vu que nous sommes russes ça va aller, ça va être plus simple. Je ne pouvais tomber mieux je pense puis ça va me permettre de le revoir, de revoir ce bel ange qui m’est … bref non, c’est un homme comme les autres, il m’apprendra la langue, à écrire et à lire puis je serais là pour assouvir ses envies. Je le paye à ma façon. En nature. Je ne sais faire que ça de bien, vendre mon corps, usé de mes atouts physiques. Il me parle d’avoir des emmerdes, comme tout le monde. Je lâche un petit rire. « Comparé à ma vie, la tienne doit être un long fleuve tranquille … » Dis-je un peu pensif, laissant la phrase en suspens bien évidemment, comme d’habitude. Je relève les yeux vers lui et hausse les épaules. Au moins un qui ne me dit pas qu’il doit trouver l’amour immédiatement, qu’il faut qu’il ait quelqu’un avant de finir seul, vieux et con.

    Ecrase toi Anton, laisse Phoenix faire, tu ressors trop souvent. Vu comme ça, on dirait de la schizophrénie mais c’est dur de lutter entre ce que l’on est réellement et ce que l’on veut faire croire que l’on est, cachant notre vraie nature, la protégeant de tous en se dissimulant derrière un masque et enfilant un costume d’une personne que l’on n’est pas. « Depuis bien longtemps rien ne va plus. » Je viens me coller à lui, après avoir déposé mon verre sur la table puis je dépose mes lèvres contre les siennes ensuite, rapprochant mon corps du sien avant de lui faire une proposition assez alléchante, et je suis quasiment sûr qu’il n’est pas contre. Je soupire de bien être lorsqu’il répond à mon baiser, glissant ses doigts dans mes cheveux. Je glisse ma main contre sa joue lentement puis je retire son haut et lèche ses lèvres avec envie puis je m’allonge sur le canapé avant d’écarter mes jambes le laissant venir entre puis lorsque nos deux bassins se retrouvent collés, je bouge lentement le mien afin de me frotter à lui. Je viens glisser mes doigts à son téton, le frôlant et le caressant du bout de mes doigts puis je recommence ce même manège avec l’autre avant de descendre mes mains entre nos deux corps commençant à déboutonner son jean, débouclant sa ceinture puis je le lui enlève. « J’espère que l’on se verra souvent … » Dis-je dans un murmure, passant ma langue à son oreille, venant ensuite sucer le lobe de cette dernière. Je glisse ma main dans son boxer, sur ses hanches avant de le faire glisser le long de ses jambes afin qu’il se retrouve nu face à moi. Cette vue me rend dingue, ça me fait fondre. Ca me donne envie, même habiller il me donne envie. Cet homme, dans toutes les circonstances est bandant, désirable.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]   oops, I'm so sorry, mister ...?  ♦ Castiel [hot ♥] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
oops, I'm so sorry, mister ...? ♦ Castiel [hot ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oops! this is hentaï, partenariat ?
» Oops... didn't know you were here
» Mister Stark
» ♦ Galen Evrock ♦ FINI
» (D5) here's some advice. (CASTIEL & AMELIA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: